Publications des agents du Cirad

Cirad

Processus d'innovation et crises multiples : les hévéaculteurs indonésiens dans la tourmente

Penot E.. 2006. In : Caneill Jacques (ed.). Agronomes et innovations : 3ème édition des entretiens du Pradel. Actes du colloque des 8-10 septembre 2004. Paris : L'Harmattan, p. 289-301. (Biologie, écologie, agronomie). Les Entretiens du Pradel, Journées Olivier de Serres. 3, 2004-09-08/2004-09-10, Mirabel (France).

Le secteur de la production hévéicole paysanne en Indonésie est soumis à de multiples contraintes depuis le déclenchement simultané de deux crises importantes: la crise économique indonésienne de 1997 débouchant sur une crise multiple politique, économique, sociale et écologique (année El Nino) qui perdure et la crise des prix mondiaux du caoutchouc entre 1997 et 2003. La politique de désengagement de I'Etat (arrêt des projets), une politique de décentralisation depuis 2000 et de nouvelles opportunités offertes par les sociétés de plantations privées (industrielles forestières et de palmier à huile) ont modifié durablement les conditions du développement local et crée de nouvelles situations d'évolution des trajectoires paysannes. Les producteurs profitent des opportunités locales et ont développé rapidement de nouvelles stratégies pour limiter les risques économiques de plus en plus important dans une économie mondiale de plus en plus globalisée et incertaine. Les processus d'innovation, techniques et sociaux, observés depuis 1994 sont de quatre ordres. L'innovation technique reste prioritaire pour la majorité des planteurs dont le revenu est encore principalement tiré des plantations agroforestières vieillissantes (les "jungle rubber") et en particulier avec l'adoption de plantations clonales en monoculture ou agroforestières. L'innovation organisationnelle, à travers l'amorce d'une nouvelle structuration des producteurs et le développement des groupements de producteurs, est encore balbutiante mais autorisée, voire favorisée par le gouvernement depuis 2000. L'innovation "stratégique", est représentée par la volonté de diversification des revenus, des cultures et des activités, développés par une vaste majorité de producteurs (hévéa, palmier à huile, poivre, Acacia mangium... Enfin l'innovation sociale porte sur l'adaptation des lois coutumières (sur le foncier et les formes de mobilisation du travail par exemple) par les communautés locales à ces nouvelles conditions pour favoriser la production agricole en général. L'innovation est donc multiple, diversifiée, pragmatique et surtout constante dans la volonté d'adaptation des communautés paysannes à un contexte très évolutif. La volatilité des prix internationaux, la fragilité de la monnaie nationale, les profonds changements politiques et sociaux depuis la chute de Suharto en 1998 ont créé des conditions favorables à une émergence rapide de ces processus d'évolution, même si la réalité sur le terrain montre une certaine inertie due à l'échelle du pays et à la prudence de ses producteurs. La communication tente de montrer la très forte capacité d'innovation observée dans le monde hévéicole pour diminuer l'impact des aléas de toutes nature.

Mots-clés : hevea brasiliensis; agroforesterie; innovation; association d'agriculteurs; système de production; indonésie; stratégie paysanne

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :