Publications des agents du Cirad

Cirad

Rapport de mission au Cameroun du 18 au 29 octobre 2004, appui technique

Dessauw D.. 2004. Montpellier : CIRAD, 33 p..

Les 16 Etats membres de l'Organisation africaine de la propriété intellectuelle ont établi un régime de protection des variétés végétales en 1999 qui instaure la création d'un Certificat d'Obtention Végétale sur le modèle établi par l'UPOV. Les conditions d'obtention sont la nouveauté, la distinction, l'homogénéité, la stabilité de la variété et une dénomination conforme aux règles. Le COV est valable dans les 16 pays membres durant 25 ans. Cependant, ce système ne devrait être opérationnel qu'en 2006 après l'adoption du règlement technique et des procédures administratives. Le Cameroun, qui a ratifié le Protocole de Carthagène, a promulgué en 2003, une loi définissant le régime de sécurité en matière de biotechnologie moderne. La loi régit la mise au point, le développement, l'usage, la manipulation et le transport des OGM, ainsi que la sécurisation des produits dérivés. Elle n'entrera en vigueur qu'après la signature des décrets d'application, soit pas avant 2005. Cette loi permettra de tester des OGM au Cameroun sous des conditions strictes. Les objectifs du programme d'amélioration variétale du cotonnier de l'Irad sont d'améliorer la productivité, la précocité, le rendement égrenage, la longueur de la fibre et sa ténacité. Les lignées produites ces dernières années combinaient productivité élevée à fort rendement à l'égrenage, mais les niveaux de ténacité ou de micronaire de la fibre avaient baissé et ces lignées ont été refusées. Des croisements ont été entrepris pour corriger ces défauts. Une attention particulière est également portée sur le seed-index qui atteint la limite inférieure à ne pas dépasser. Le programme d'expérimentation et de création variétale est actif. Une simplification des essais variétaux est proposée. Un effort très important a été réalisé pour élargir la variabilité génétique exploitée. Cet effort portera ses fruits à terme. Les lignées BC4 (Guazuncho 2 * VH 8) à fibre longue et tenace, issues de la sélection assistée par marqueurs seront plus spécialement suivies. Un travail de croisement par des variétés locales sera probablement indispensable. Les nouvelles fonctions de Célestin Klassou qui occupent une grande partie de son temps et le fait que le programme est divisé sur deux stations, nécessitent la présence d'un second sélectionneur camerounais. Palaï Oumarou, très motivé, devrait suivre une formation diplômante pour obtenir le statut de chercheur. C'est une priorité pour le programme de sélection. La réception des résultats d'analyse technologique de la fibre avant la mise en place de la nouvelle campagne est primordiale pour l'efficacité du programme de sélection. Pour cela, une meilleure coordination entre le laboratoire du Cirad à Montpellier et la section de génétique de l'Irad est nécessaire. Le montage du laboratoire de technologie et l'installation d'une chaîne Cmi (ex Hvi) qui pourra réaliser des analyses pour la recherche, est une priorité pour le Cameroun. Enfin, des problèmes de pureté variétale sont constatés depuis plusieurs années sur la semence fournie aux agriculteurs. Des améliorations de la filière semencière sont proposées....

Mots-clés : gossypium; amélioration des plantes; sélection; variété; semence; qualité; plante transgénique; législation; transfert de technologie; cameroun

Rapport de mission

Agents Cirad, auteurs de cette publication :