Publications des agents du Cirad

Cirad

Conjoncture France, janvier 2005 : repères. Banane, avocat, orange, pomelo, petits agrumes, litchi, mangue, Fret maritime

Imbert E., Hébrard V., Gerbaud P., Bright R.. 2005. Fruitrop (Ed. Française) (121) : p. 12-21.

Banane: Les années se suivent et ne se ressemblent pas ! La performance du marché européen en janvier 2005 est aussi bonne qu'elle avait été calamiteuse en 2004. La demande s'est montrée d'un bon niveau. Mais la progression de plus de 15% du prix stade quai en France par rapport à la moyenne triennale est surtout à mettre à l'actif d'un approvisionnement européen en retrait d'environ 7%, toutes origines confondues. Avocat: Le bilan est relativement satisfaisant. Le marché du Hass, assez légèrement approvisionné (arrivages mexicains et espagnols déficitaires et concentration de l'offre israélienne sur le marché du Royaume-Uni), s'est rapidement relevé de la crise de fin décembre. Le retour à l'équilibre du marché des variétés vertes a été beaucoup plus laborieux et n'a été obtenu qu'au prix d'une réduction volontaire des exportations israéliennes. Orange: La situation critique en petits agrumes a fortement pesé sur le marché de l'orange. Les ventes accusent un recul de près de 30% par rapport à la moyenne, alors que les prix reculent d'environ 4%. Toutes les variétés ont été touchées, de la Naveline/Navel d'Espagne à la Maltaise de Tunisie, dont la campagne a débuté en milieu de mois. L'annonce des pertes importantes, en particulier en Navelate, après le gel survenu en Espagne en semaine 4, a provoqué une amorce de revirement du marché. Pomelo: Le niveau très élevé des cours n'a pas empêché la demande de sortir de sa torpeur comme tous les ans dès le début du mois. De plus, le sous-approvisionnement, déjà très marqué depuis le début de la saison d'hiver, s'est accentué malgré des volumes israéliens relativement soutenus. Les exportateurs de Floride ont privilégié le marché japonais au détriment de l'UE. Dans ce contexte, les cours des fruits floridiens ont pu être revus à la hausse. En revanche, ils sont restés stables pour les autres origines. Petits agrumes: La performance réalisée est une nouvelle fois extrêmement mauvaise. L'importance des volumes de clémentine d'Espagne restant à écouler a interdit toute remontée des cours et posé d'importants problèmes de positionnement à toutes les autres variétés (Clemenvilla d'Espagne, dernières clémentines Fine de Corse ou du Maroc, Nour du Maroc, Mineola de toutes origines), dont les ventes accusent une baisse très significative. Les pertes de production dues aux gelées en Espagne ont provoqué une amorce de changement de tendance en fin de mois. Litchi: Sans avoir été très forte en décembre, la demande pour les litchis s'est peu à peu amoindrie au cours du mois de janvier. Madagascar a très largement dominé l'offre durant cette période, n'ayant comme concurrence que celle de l'Afrique du Sud dont la campagne d'exportation s'est révélée finalement très en deçà des campagnes précédentes en volume. Les cours sont restés assez stables tout au long du mois, mais à un niveau relativement bas qui semble progressivement devenir une moyenne de référence pour les fruits malgaches. Mangue: A l'instar du mois de décembre, le marché de la mangue est resté chaotique et déstructuré au mois de janvier. Le peu de demandes de la grande distribution européenne et les stocks importants constitués ont été les deux éléments majeurs expliquant les fortes et durables perturbations du marché. Fret maritime: Même pendant la période glorieuse du début des années 1990, les tarifs journaliers du mois de janvier n'ont pas atteint le niveau de 140c/cbft auquel toutes les catégories - des plus récentes au moins récentes - sont parvenues cette année. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : promotion des ventes; importation; prix; offre et demande; marché; transport maritime; mangue; litchi; agrume; pomelo; orange douce; avocat; banane; cameroun; côte d'ivoire; canaries (îles); guadeloupe; martinique; france

Thématique : Commerce, commercialisation et distribution

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :