Publications des agents du Cirad

Cirad

Le commerce de bétail dans les savanes d'Afrique centrale : réalités et perspectives

Duteurtre G., Mian Oudanang K., Essang T., Kadekoy-Tigague D.. 2003. In : Jamin Jean-Yves (ed.), Seiny-Boukar Lamine (ed.), Floret Christian (ed.). Savanes africaines : des espaces en mutation, des acteurs face à de nouveaux défis. Actes du colloque, Garoua, Cameroun, 27-31 mai 2002. Montpellier : CIRAD, 7 p.. numero_rapport: Thème 1. Colloque Savanes africaines : des espaces en mutation, des acteurs face à de nouveaux défis, 2002-05-27/2002-05-31, Garoua (Cameroun).

Les savanes d'Afrique centrale ont longtemps été considérées comme des zones exclusivement cotonnières, notamment au Tchad et en Centrafrique. Pourtant, on assiste depuis 30 ans à l'émergence d'un élevage pastoral au Sud du Tchad et au Nord de la RCA. Les savanes sont devenues des régions productrices de bovins destinés à l'exportation. En plus des flux traditionnels en direction de Bangui, du Congo et du Sud Cameroun, un nouveau circuit d'exportation a vu le jour qui relie le Sud du Tchad au Nigeria. Il est contrôlé par des réseaux de commerçants arabes et peuls. Ce nouveau circuit d'exportation draine environ 170 000 têtes par an à partir des marchés de bétail situés pour la plupart dans le Moyen-Chari (Tchad). Aujourd'hui, le bétail sur pied est devenu le premier produit d'exportation du Tchad et compte pour 51% de la valeur totale des exportations. L'efficacité des réseaux commerçants s'explique par une organisation traditionnelle complexe dans laquelle les fonctions commerciales sont réparties entre plusieurs acteurs complémentaires: commerçants, associés, garants, courtiers, transitaires. L'échec des projets de modernisation de la filière, et en particulier les difficultés d'exportation de la viande carcasse à partir des abattoirs de Sarh, de Maroua et de Garoua, contraste avec l'efficacité des filières d'exportation de bovins sur pied. Les politiques à mettre en oeuvre pour favoriser le développement des exportations de bétail de la zone soudanienne devront s'appuyer sur une meilleure implication des acteurs de ce commerce dans les processus de prise de décision. La poursuite des activités de l'Observatoire du développement du Prasac dans un cadre sous-régional, en partenariat avec la Cebevirha, pourrait encourager ce type de démarche.
Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :