Publications des agents du Cirad

Cirad

Conjoncture France, juin 2005 : repères. Banane, avocat, orange, pomelo, litchi, mangue, fret maritime

Imbert E., Hébrard V., Gerbaud P., Bright R.. 2005. Fruitrop (Ed. Française) (126) : p. 5-13.

Banane: Le marché signe en juin une nouvelle performance exceptionnelle, qui clôt un premier semestre non moins exceptionnel (prix en progression de 35% par rapport à la moyenne triennale). D'une part, l'approvisionnement en bananes africaines et antillaises s'est montré sensiblement déficitaire. D'autre part, la demande s'est maintenue à un bon niveau à la faveur de températures inférieures aux normales saisonnières et d'un développement tardif des fruits à noyau concurrents. Avocat: L'embellie du mois de mai n'aura été qu'un feu de paille. Le marché a replongé en juin et les prix ont atteint en fin de mois un niveau historiquement bas (moins de 4 euros/colis pour le Hass). L'offre de Hass s'est montrée trop soutenue, en raison d'une explosion des arrivages péruviens et d'une progression des volumes sud-africains. Le marché des variétés vertes, largement approvisionné en Fuerte du Kenya et d'Afrique du Sud, a lui aussi été extrêmement difficile. Orange: Le marché a continué de faire pale figure. La demande est restée extrêmement lente, quelles que soient la variété ou l'origine. Les Valencia d'Espagne, dont les stocks restaient importants en raison de la mévente des mois précédents, ont continué d'occuper une bonne part des lignes de la grande distribution, alors que les apports de Navel d'Afrique du Sud se sont développés précocement. Prix mensuel et volumes commercialisés accusent un net recul par rapport à la moyenne. Pomelo: Le marché a été largement approvisionné en raison de volumes importants en provenance d'Afrique du Sud et d'Argentine, réceptionnés et stockés en mai. Néanmoins, et malgré une demande estivale, le cours moyen affiche un niveau relativement convenable en France grâce à la bonne tenue du marché du calibre 40. Litchi: En juin, le marché a été essentiellement approvisionné par des litchis de Thaïlande, à l'instar du mois de mai. Néanmoins, cela n'a pas empêché d'autres origines de tenter quelques expéditions, notamment sur le marché français. Il s'agissait plus particulièrement de la Chine et du Mexique. Le litchi semble avoir du mal à s'imposer sur les marchés européens à cette période de l'année et n'obtient pas toujours les résultats escomptés, tant pour les quantités écoulées que pour les prix pratiqués. Mangue: Le mois de juin marque un nouveau renversement de tendance du marché de la mangue. Difficiles en mai, les conditions de marché se sont en effet améliorées au cours du mois de juin, pour finir dans un contexte d'offre déficitaire accompagnée d'une augmentation importante des cours. La soudure entre campagnes finissantes et démarrage des nouvelles origines a été particulièrement marquée en fin de période. Fret maritime: Les spécialistes du transport par reefer, qui ont cru que 2004 annonçait une amélioration après sept années de vaches maigres, admettent qu'il sont plus que perplexes sur les raisons de ce qui ressemble à un revirement du marché spot vers les tendances de contre-saison de la fin des années 1990 et du début des années 2000. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : promotion des ventes; prix; offre et demande; transport maritime; marché; production; mangue; litchi; pomelo; orange douce; avocat; banane; antilles françaises; afrique; europe; france

Thématique : Commerce, commercialisation et distribution

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :