Publications des agents du Cirad

Cirad

Marché européen, mars 2006 : repères. Banane, avocat, orange, pomelo, petits agrumes, litchi, mangue, ananas, fret maritime

Imbert E., Delanoue C., Gerbaud P., Paqui T., Bright R.. 2006. Fruitrop (Ed. Française) (134) : p. 12-22.

Banane: La performance est décevante et marque une rupture avec les excellentes réalisations de janvier et février. Le prix mensuel affiche un niveau légèrement inférieur à la moyenne, malgré un déficit majeur des apports cumulés Antilles/Afrique et des arrivages de banane dollar toujours bridés. La demande, ralentie par le froid durant les deux premières décades, semble avoir été inférieure à la normale. De plus, des offres de banane dollar portant sur des quantités limitées mais compétitives en termes de prix ont joué un rôle déstabilisant. Avocat: Le sous-approvisionnement du marché du Hass s'est encore accentué avec le déclin précoce de la production méditerranéenne, déficitaire cette saison. Ce contexte conjoncturel a continué d'être très favorable au Mexique, qui signe une nouvelle performance record, notamment grâce aux opérations de Pâques avec la grande distribution en fin de mois. Dans ce contexte, le marché du vert s'est montré très satisfaisant. L'offre, principalement composée des dernières exportations israéliennes, est restée légère en raison du démarrage tardif des envois du Kenya. Orange: La dégradation perçue en février s'est amplifiée en mars. Le marché s'est rapidement trouvé en situation de surapprovisionnement, en raison de l'importance de la récolte de Navelate espagnole et d'une demande plutôt lente malgré le froid. Dans ce contexte, les autres origines, et en particulier le Maroc, voient leurs parts de marché reculer sensiblement. Pomelo: La performance globale est très décevante. Le prix moyen mensuel affiche un niveau légèrement inférieur à la moyenne triennale, alors que le déficit d'approvisionnement s'est aggravé pour atteindre près de 50%. Le marché du pomelo méditerranéen, quasi monopolisé par une abondance de fruits turcs parfois de qualité hétérogène, s'est montré très difficile. Dans ce contexte, les autres origines ont eu du mal à trouver leur place, exception faite des marchandises floridiennes garantissant un bon niveau qualitatif. Petits agrumes: Le bilan est très contrasté. La demande, relativement lente mais de saison, s'est montrée très sélective et s'est concentrée sur les produits haut de gamme garantissant un bon niveau qualitatif (meilleures marques de Fortuna d'Espagne, de Nadorcot d'Espagne et du Maroc, d'Or d'Israël). Les ventes ont été laborieuses pour les autres produits, en particulier pour l'Ortanique. Globalement, le prix moyen mensuel et les volumes commercialisés affichent un niveau inférieur à la moyenne. Litchi: En mars, le marché s'est caractérisé par une quasi-absence de litchis. La saison de l'Océan indien ayant pris fin en février, seule l'Australie a poursuivi ses expéditions vers l'Europe. En seconde quinzaine du mois démarrait la campagne d'exportation de Thaïlande. Cette origine devrait assurer l'approvisionnement du marché européen jusqu'aux mois d'été. Le litchi redevient un produit exotique rare et s'échange à des prix élevés. Mangue: Les arrivages du Pérou ont de nouveau largement dominé le marché européen en mars. Ils ont été complétés par des envois réguliers du Brésil surtout dirigés vers les pays nord-européens. Les livraisons du Pérou ont été plus faibles, au moins en première quinzaine, permettant un redressement partiel des prix. Toutefois, la prolongation de la campagne péruvienne a limité ce mouvement et maintenu les cours à un niveau intermédiaire. Cette situation s'est révélée très défavorable à l'essor des exportations d'Afrique de l'Ouest qui n'ont pu que subir les difficiles conditions de marché imposées par le Pérou. Ananas: Tout au long du mois, l'offre en Sweet n'a cessé de progresser. Avec l'approche de Pâques et l'augmentation des arrivages d'Amérique latine, la demande s'est faite de plus en plus ferme, permettant d'écouler les volumes disponibles. Pendant la même période, la qualité de l'offre en Cayenne a semblé progresser, mais de nouveaux problèmes qualitatifs ont affecté sa commercialisation déjà mise à mal par les volumes d'Amérique

Mots-clés : promotion des ventes; prix; offre et demande; marché; transport maritime; ananas (fruits); mangue; litchi; agrume; pomelo; orange douce; avocat; banane; cameroun; côte d'ivoire; canaries (îles); guadeloupe; martinique

Thématique : Commerce, commercialisation et distribution

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :