Publications des agents du Cirad

Cirad

Caractères agrophysiologiques impliqués dans la contamination de l'arachide par l'aflatoxine pré-récolte

Diouf O., Clavel D., Diédhiou P.M., Sarr B., Tossim A., Braconnier S.. 2006. In : Clavel Danièle (ed.). Compte-rendu de l'atelier final du projet "New tools for groundnut aflatoxin control in Sahel Africa", 15-19 mai 2006, CERAAS, Thiès (Sénégal) : contrat ICAA-CT-2001-10007. Montpellier : CIRAD-CA, p. 9-9. Atelier final du projet "Groundnut-aflatoxin", 2006-05-15/2006-05-19, Thiès (Sénégal).

Une gestion efficace du risque de contamination par l'aflatoxine en zones semi-arides pourrait être assurée à travers une meilleure compréhension des interactions entre la plante, l'état hydrique du sol et l'infestation par Aspergillus flavus. Deux expérimentations ont été conduites en 2002 et 2003 au champ à Bambey (Sénégal) dans un dispositif en split-plot. Trois variétés (55-437, 73-30 et Fleur 11) ont été soumises à deux régimes hydriques: irrigué (WW) et stressé (STR) durant la phase remplissage des graines, c'est à dire 60 jours après semis. Les résultats ont montré qu'une fraction d'eau transpirable du sol élevée (FTSW > 0,8) ou surtout faible (FTSW < 0,6) durant cette phase augmente le risque de contamination par l'aflatoxine. Pour tous les régimes hydriques, seule la variété 55-437 a présenté un faible taux de contamination par l'aflatoxine comparée aux variétés Fleur 11 et 73-30. Pendant que sous conditions d'excès d'eau (FTSW>1), 73-30 a été plus contaminée que Fleur 11. La capacité de 55-437 à minimiser la contamination pourrait être liée à sa réponse à la sécheresse. En fait, le faible indice foliaire (LAI) de 55-437 comparé à celui de Fleur 11 traduirait des pertes en eau moindres en conditions de déficit hydrique, favorisant un meilleur état hydrique et par conséquent une activité photosynthétique plus élevée. Cette réponse à la sécheresse de la variété 55-437 associée à une taille de graine plus faible a permis un remplissage et une maturation meilleure, garantissant un faible risque de contamination par l'aflatoxine. (Texte intégral)

Mots-clés : arachis hypogaea; aspergillus flavus; aflatoxine; déficit hydrique du sol

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :