Publications des agents du Cirad

Cirad

Marché européen, mai 2006 : repères. Banane, avocat, orange, pomelo, litchi, mangue, ananas, fret maritime

Imbert E., Delanoue C., Gerbaud P., Paqui T., Bright R.. 2006. Fruitrop (Ed. Française) (136) : p. 9-18.

Banane: La performance est convenable. Le prix moyen stade quai est resté relativement stable par rapport à avril et légèrement supérieur à la moyenne 2002/2004. Pourtant, le cumul des arrivages Afrique/Antilles est revenu à un niveau moyen, après 4 mois de déficit, avec la remontée des apports en provenance du Cameroun et de Côte d'Ivoire. Cependant, la demande s'est montrée d'un bon niveau, tant sur le marché local qu'à l'export, à la faveur d'apports modérés de banane dollar. Avocat: Malgré des envois de Hass péruviens très soutenus, survenant après plusieurs mois de sous-approvisionnement, le scénario redouté de 2005 ne s'est pas répété. D'une part, le marché du vert a été fortement déficitaire (déficit sud-africain et absence d'Israël), avec une offre concentrée dans les marchés du nord de l'UE. D'autre part, les envois de Hass sud-africains et péruviens ont été distribués entre les marchés du Nord et du Sud, notamment vers l'Espagne, qui a connu une fin de campagne précoce. Volumes et cours marquent une progression de 10% et 4% respectivement. Orange: La pression de la production espagnole aura continué d'être intense avec le démarrage tardif de la campagne de Valencia Late, retardée d'environ un mois, qui succède progressivement à la Navelate. Décevantes en début de mois, les ventes ont retrouvé des niveaux supérieurs à la moyenne en fin de mois. Néanmoins, les cours tant au niveau production qu'au stade import sont restés au plancher. Dans ce contexte, les autres origines sont restées très limitées. Pomelo: Le résultat est médiocre avec des mises en marché déficitaires de presque 30% et des cours inférieurs de 10% à la moyenne triennale. En l'absence du démarrage des origines de l'hémisphère sud, le marché est resté fortement sous-approvisionné et alimenté par les envois et stocks des origines méditerranéennes de qualité très hétérogène. Sans réel engouement, les ventes ont été correctes pour ces disponibilités réduites. Litchi: La campagne de commercialisation des litchis de Thaïlande s'est poursuivie au mois de mai dans les principaux marchés de l'Union européenne. Les expéditions par voie aérienne ont peu à peu laissé la place aux livraisons par bateau, sauf sur le marché français où les deux modes de transport ont subsisté parallèlement. Avec le développement de l'offre par conteneurs, les prix se sont progressivement repliés, conservant toutefois un niveau assez élevé. Mangue: A l'instar d'avril, mai s'est déroulé dans un climat commercial difficile. Aux importants tonnages du Pérou livrés jusqu'en première décade, se sont substitués rapidement des envois croissants de la Côte d'Ivoire auxquels il faut ajouter ceux des autres origines présentes sur le marché (Burkina Faso, Mali, Guinée, Brésil, Guatemala, Costa Rica, etc.). Une météo maussade et le développement de la commercialisation des fruits de saison ont sans nul doute renforcé fortement les difficultés de vente. Les fourchettes de prix se sont progressivement ouvertes, avec des minima de plus en plus bas. Ananas: La baisse des volumes amorcée fin avril s'est poursuivie. Moins remarquée pour le Sweet car les volumes restaient très importants, elle a été considérable pour le Cayenne. Mai a surtout été marqué par une régression de la demande au profit des fruits de saison, dont les volumes n'ont cessé de progresser et les cours de baisser, ce qui marque le début de la mise en veille de l'ananas qui devrait se poursuivre au moins jusqu'à fin août. Si l'offre d'ananas avion a continué d'être limitée, en revanche la demande a été plus régulière et ferme, permettant aux opérateurs de réaliser des ventes plus fluides. Le marché du Victoria a été très pénalisé par l'irrégularité de la qualité des arrivages. Fret maritime: Les performances du marché spot pendant le deuxième trimestre de l'année ont signé le renouveau du secteur des reefers ces trois dernières années. Bien que les valeurs du Time Charter Equivalent (TCE) aient grimpé chaque année depuis 2001, à l'exce

Mots-clés : consommation; offre et demande; marché; transport maritime; ananas (fruits); mangue; litchi; pomelo; orange douce; avocat; banane; europe; france

Thématique : Commerce, commercialisation et distribution

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :