Publications des agents du Cirad

Cirad

Diversité génétique et phylogéographie de la symbiose Pterocarpus officinalis (Jacq.) Bradyrhizobium spp. dans la région Caraïbe

Muller F., Bouvet J.M., Béna G., Vaillant A., Prin Y., Le Roux C., Rousteau A., Dreyfus B., Bâ A.M.. 2004. In : 11th Congress of African Association for Biological Nitrogen Fixation: Impact of biological nitrogen fixation on agricultural development in Africa (Abstracts), November 22-27, 2004, Dakar, Sénégal. s.l. : s.n., p. 59-59. Congrès de l'AABNF. 11, 2004-11-22/2004-11-27, Dakar (Sénégal).

La symbiose Pterocarpus officinalis (Jacq)-Bradyrhizobium spp. est dominante dans les plaines marécageuses côtières des Caraïbes, et sporadiquement présente le long de rivières et dans les montagnes de cette même zone géographique. La coupe et le drainage des forêts côtières, pour l'habitat et l'agriculture, restreignent leurs peuplements à de petites parcelles, posant le problème aigu du maintien de ces populations. Des informations phylogéographiques et de diversité génétique recueillies de ces populations de P. officinalis et de leurs bactéries associées, au sein des peuplements des caraïbes et du continent américain, pourraient alors s'avérer utiles dans la gestion des populations de légumineuses, mais aussi de ses bactéries symbiotiques associées, dans le cadre d'un programme de reforestation. Dans cette optique, nous avons évalué la diversité génétique des deux organismes à différentes échelles géographiques comprenant des populations continentales et insulaires. Sept populations de P. officinalis ont été échantillonnées sur différentes Îles des caraïbes (Guadeloupe, Dominique, Martinique et Porto Rico) et sur le continent en Guyane française. Entre 20 et 30 individus ont été échantillonnés dans chaque population et pour chaque individu, 2 feuilles et 5 nodules ont été prélevés pour les futures analyses moléculaires. La diversité génétique de P. officinalis est étudiée à l'aide de marqueurs microsatellites spécifiquement développés. Concernant les bactéries symbiotiques isolées à partir des nodules de P. officines, la diversité génétique est déterminée par le séquençage de l'espace intergénique 16S-23S de I'ADNr (IGS). Nos premiers résultats laissent apparaître une plus faible diversité génétique des populations de P. officinalis/Bradyrhizobium insulaires par rapport aux populations continentales. Ces résultats suggèrent une évolution parallèle des plantes et de leurs bactéries, conséquence possible de forces évolutives similaires (flux de gènes limités et fortes dérives génétiques attendues en milieu insulaire). Ils demandent cependant à être confirmés par des analyses (moléculaires et statistiques) complémentaires. (Texte intégral)

Mots-clés : pterocarpus; symbiose; bradyrhizobium; mycorhizé à vésicule et arbuscule; phylogénie; variation génétique; sol marécageux; Évolution; reconstitution forestière; guyane française; caraïbes; france; reboisement; pterocarpus officinalis

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :