Publications des agents du Cirad

Cirad

Caractérisation génétique des porte-greffes d'agrumes utilisés en Tunisie

Snoussi Trifa H., Rim H'lel B., Bel Falah Z., Ben Mimoun M., Jedidi Néji E., Najjar A., Duval M.F., Ollitrault P.. 2006. In : 13 èmes Journées de l'IRESA, 14-15 décembre 2006. s.l. : s.n., 7 p.. Journées de l'IRESA. 13, 2006-12-14/2006-12-15, Tunis (Tunisie).

L'industrie des agrumes en Méditerranée fait face à une combinaison complexe de stress biotiques, principalement le virus de la Tristeza (CTV) et Phytophthora, et de stress abiotiques (salinité/alcalinité) particulièrement dans la partie du Sud et de l'Est du bassin méditerranéen. En Tunisie, malgré la tolérance du bigaradier, porte-greffe le plus employé, à l'alcalinité, la salinité et sa résistance à Phytophthora ainsi que la bonne qualité de fruits qu'il confère, ses combinaisons avec les variétés commerciales sont sensibles au CTV. Par conséquent, il est urgent d'identifier d'autres porte-greffes résistants au CTV et bien adaptés aux autres contraintes de la région particulièrement la salinité et les sols calcaires, tout en conférant une bonne qualité et taille des fruits. Avant d'entamer le programme d'amélioration, un travail de mise au point s'est proposé d'analyser le germoplasme local en porte-greffes d'agrumes en commençant par: 1) le contrôle de la conformité génétique des collections de porte-greffes à Sbikha et El Gobba, 2) l'analyse de la diversité génétique des porte-greffes régionaux, en l'occurrence, le Bigaradier, afin d'identifier le(s) porte-greffe(s) le(s) plus adapté(s) pour chaque région (tolérance à la salinité). Pour ce fait, un certain nombre de visites ont été réalisées un peu partout en Tunisie et ont permis de recenser et collecter 206 accessions de porte-greffes d'agrumes. Pour les deux objectifs, la caractérisation génétique était basée sur les STMS (marqueurs microsatellites) développés et sélectionnés au CIRAD (Montpellier) sur la base de leur polymorphisme et leur stabilité. Les prospections des bigaradiers locaux et leur caractérisation génétique permettront d'éviter qu'il y ait perte de diversité des ressources locales, sachant que même si le bigaradier est menacé par la Tristeza il constitue un matériel local très intéressant en matière d'adaptation aux conditions abiotiques locales (salinité en l'occurrence).

Mots-clés : citrus; porte greffe; résistance aux maladies; salinité; microsatellite; tunisie; tristeza; diversité génétique

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :