Publications des agents du Cirad

Cirad

De la situation de gestion au territoire actionnable. Des enseignements en matière de politique territorialisée : le cas des contrats territoriaux d'exploitation dans les départements d'Outre

Piraux M., Chia E., Dulcire M.. 2006. Canadian Journal of Regional Science, 29 (1) : p. 69-84.

Le territoire est aujourd'hui devenu un enjeu pour les pouvoirs publics qui cherchent la manière la plus efficace d'associer les acteurs du développement à la gestion des espaces ruraux et à l'élaboration de politiques publiques. Ça l'est aussi pour la recherche qui doit analyser et comprendre comment et pourquoi les acteurs, sur un espace donné, trouvent des compromis pour engager des actions collectives. Pour nous, le territoire est à la fois un espace socialisé, approprié et organisé, qui a du sens et qui donne du sens à ceux qui y vivent (Deffontaines et al 2001) et un espace cible pour les politiques publiques. Il constitue donc un espace de coordination entre société civile et pouvoir publique. Dans cet article, nous défendons l'idée selon laquelle les politiques publiques gagneraient en efficacité si elles intégraient le système d'action4 au niveau local. Les hypothèses qui structurent notre travail sont les suivantes: (1) les modes d'appropriation et les pratiques d'utilisation d'un instrument de politique publique (ici le CTE) s'explique en grande partie par le système d'action en place; (2) sous les injonctions des politiques publiques et selon le système d'action, les acteurs locaux donnent naissance à des situations de gestion (Girin 1983); et (3) les systèmes d'action évoluent par la situation de gestion en place et iv) ces situations de gestion diffèrent (tant au niveau des acteurs engagés que des buts poursuivis) selon les niveaux d'organisation. La question d'appropriation des instruments de politiques publiques est importante car la prise en compte du développement durable notamment passe au niveau local, par une déclinaison spécifique propre aux acteurs, selon les modalités concrètes d'appropriation et d'usage des ressources, elles même liées à une concurrence accrue des usages de l'espace et à l'augmentation des tensions entre les usagers. Nous proposons ici de traiter plus particulièrement des points suivants: (1) le rôle et le poids du système d'action dans les modes d'appropriation et les pratiques d'utilisation des outils de politique publique, nous illustrerons ce point à partir de l'analyse des processus de mise en place des CTE dans les deux îles; (2) l'analyse du processus de «territorialisation» des politiques publiques à partir de la notion de situations de gestion; et (3) l'intérêt de définir des territoires «actionnables» à l'échelle locale. Nous concluons sur la pertinence de ces notions pour renouveler l'approche sur les politiques publiques en milieu rural. (Résumé d'auteur)

Thématique : Conservation de la nature et ressources foncières; Economie et politique agricoles; Economie et politique du développement

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :