Publications des agents du Cirad

Cirad

Importance de l'origine endogène du BSV dans l'émergence et le maintien d'épidémies

Laboureau N., Iskra Caruana M.L., Blondin L., Muller E.. 2007. In : 11 èmes Rencontres de virologie végétale, Aussois, 28 janvier au 1er février 2007. s.l. : s.n., 1 p.. Rencontres de virologie végétale. 11, 2007-01-28/2007-02-01, Aussois (France).

La biodiversité du Banana streak virus ou BSV est façonnée par deux phénomènes, le processus épidémique "naturel" de la maladie et le réveil de séquences EPRV (séquences BSV intégrées au génome des bananiers de type Musa Balbisiana noté B). De manière à mieux connaître l'importance de ces deux phénomènes l'un par rapport à l'autre en conditions naturelles, deux foyers épidémiques de BSV ayant des historiques différents ont été étudiés parallèlement en Equateur et Colombie. En Equateur, le foyer est uniquement constitué de bananiers de génotype A (génome AAA, Musa acuminata noté A) et a pour origine probable des hybrides interspécifiques AAB infectés qui ont été ensuite arrachés, en Colombie, le foyer est constitué de bananiers hybrides interspécifiques (génome AAB) à l'origine de la maladie. La présence de BSV a été recherchée dans 40 échantillons par foyer, par Immunocapture PCR avec des amorces soit spécifiques soit polyvalentes. La diversité des séquences virales a été étudiée par séquençage de la région reverse transcriptase (fin de l'ORF3). L'homologie entre les séquences exprimées et le génome des bananiers a ensuite été étudiée par Southern de manière à déterminer l'origine probable (endogène ou exogène) du virus épisomal mis en évidence. (Texte intégral)

Mots-clés : musa balbisiana; virus des végétaux; Épidémiologie; séquence nucléotidique; histoire; pouvoir pathogène; génome; pcr; identification; Équateur; colombie; banana streak virus

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :