Publications des agents du Cirad

Cirad

Quel statut pour l'instabilité des prix dans les changements structurels des agricultures des Suds ?

Losch B.. 2007. In : Boussard Jean-Marc (ed.), Delorme Hélène (ed.). La régulation des marchés agricoles internationaux : un enjeu décisif pour le développement. Paris : L'Harmattan, p. 113-131. (Biologie, écologie, agronomie).

L'instabilité des prix, dont on ne peut nier ni l'existence ni l'importance, ne doit pas masquer des évolutions peut-être encore plus significatives dans les rapports de force entre les différents éléments des filières agroalimentaires et, plus généralement, dans l'économie politique internationale. La régulation du commerce alimentaire s'est fait d'abord au XIXème siècle principalement par les Etats, avec des instruments simples, comme les droits de douanes, et sur la base de la recherche d'un minimum d'auto-approvisionnement. Les produits tropicaux faisaient alors figure d'exceptions. La crise des années 30 a plutôt accentué ce mouvement, en donnant des instruments d'action accrus aux Etats. Les accords par produits s'inséraient dans ce contexte. Mais depuis les années 80, même si les Etats continuent à négocier, ce sont les firmes qui disposent du pouvoir. Grâce à leur organisation oligopolistique, elles s'accommodent de l'imperfection des marchés, au point de priver de leur objet les discussions actuelles, qui supposent des marchés fonctionnant bien et de façon concurrentielle. Le problème majeur de la lutte contre la pauvreté, maintenant, c'est de redonner du pouvoir de négociation aux paysans pauvres.

Documents associés

Chapitre d'ouvrage

Agents Cirad, auteurs de cette publication :