Publications des agents du Cirad

Cirad

Diagnostic, évaluation de la situation et propositions de programme de recherche sur le problème d'infestation de la palmeraie de la région de Sah (vallée de l'Hadramout) au Yemen par Ommatissus binotatus var. lybicus Bergevin ravageur du palmier dattier (Phoenix dactylifera L.), 25 septembre au 4 octobre 2006

Ollivier L.. 2007. Montpellier : CIRAD, 47 p..

Sur le plan économique, Ommatissue lybicus cause d'importants dégâts sur les palmiers dattiers (Phoenix dactylifera L.) du Yemen depuis son introduction d'Oman en 2000 et plus récemment dans la vallée de I'Hadramout où sa diffusion se poursuit. Les observations réalisées sur le terrain nous ont permis d'évaluer la situation phytosanitaire, l'étendue des dégâts, les conséquences économiques et les dispositifs mis en place pour résoudre le problème. Nous avons prélevé des échantillons des différents stades du ravageur et récolté quelques prédateurs mais étant donné la courte durée de notre mission, il ne nous a malheureusement pas été possible d'évaluer localement le parasitisme naturel éventuel des oeufs. Les échantillons observés confirment l'identité du ravageur. Les traitements chimiques par pulvérisation passés ou réalisés au cours de la mission révèlent qu'ils sont peu adaptés dans l'écosystème oasien car ils ne sont pas réalisés selon les recommandations de l'Agriculture Research Authority et entraînent de graves conséquences d'ordre écologique. Devant cette situation, la lutte biologique nous paraît être un moyen alternatif dont la faisabilité est à envisager. Un programme de lutte biologique implique cependant d'approfondir le cycle du ravageur dans différentes localités des zones infestées, de faire l'inventaire des ennemis naturels indigènes s'ils existent, d'utiliser les informations disponibles auprès des acteurs de la filière pour réaliser une cartographie à l'échelle spatiale et temporelle et de former le personnel localement. Parallèlement à ces recherches, il nous paraît important de vérifier qu'O-lybicus n'est pas vecteur de maladie sur le palmier dattier. Notons cependant que la lutte chimique n'est pas à exclure si des expérimentations préalables sont menées dans la palmeraie afin de tester et évaluer l'efficacité de méthodes telles que l'absorption racinaire ou l'injection dans le tronc d'insecticides systémiques. Des propositions sont faites dans ce sens mais quelques interrogations et incertitudes subsistent quand à la faisabilité de ces propositions. Il convient d'évaluer plus précisément le contexte, d'affiner les contacts et de définir un programme d'action précis en associant les scientifiques yéménites, les scientifiques français, les acteurs locaux de la filière et l'Ambassade de France.

Documents associés

Rapport de mission

Agents Cirad, auteurs de cette publication :