Publications des agents du Cirad

Cirad

Valorisation des bois de Guyane par mélange d'essence pour une emploi en charpente

Beauchêne J., Mouras S.. 2003. s.l. : s.n., 27 p..

Face à la fluctuation et aux limites de la ressource en Gonfolo de la forêt Guyanaise, il apparaît indispensable aussi bien pour les utilisateurs de la filière bois, que pour le gestionnaire forestier, de trouver des essences de remplacement à cette essence de charpente. Les principaux résultats de cette étude sont la création et la validation de deux groupes d'essences pouvant être utilisés en mélange en charpente: - Le premier groupe ne nécessitant qu'un traitement par trempage. Ce groupe comprend le Jaboty le Goupi et l'Alimiao. - Le second groupe nécessite un traitement en autoclave, il comprend les espèces suivantes: le balata blanc, le balata pomme, le Maho cigare, le Maho coton, le Satiné blanc, le Yayamadou, le Bougouni, le cèdre blanc. La disponibilité de ces deux groupes est relativement conséquente puis qu'elle est estimée à 2 m3/ha pour le premier et 3 m3/ha pour le second. Les essais réalisés sur le Yayamadou ont montré une aptitude mécanique en dimension d'emploi suffisante pour un usage en charpente. Les essais d'imprégnabilité et d'efficacité de traitement montrent que les essences sélectionnées sont aptes à recevoir un traitement de préservation et à être utilisées dans la classe de risque requise. En conclusion, il parait indispensable pour la survie et la croissance de la filière bois guyanaise, d'entreprendre l'exploitation d'essences non durables du groupe bois à traiter en autoclave. Deux conditions sont alors nécessaires à cette évolution: 1) adapter les techniques d'exploitation et de gestion des stocks pour réduire au maximum le temps entre l'abatage et le sciage 2) s'équiper en autoclave.

Documents associés

Document technique

Agents Cirad, auteurs de cette publication :