Publications des agents du Cirad

Cirad

Utilisation de la diversité variétale du sorgho pour valoriser la diversité des sols au Mali

Bazile D., Reyniers F., Dembele S., Soumaré M., Dembélé D.. 2007. In : Bazile Didier (ed.), Weltzien Eva (ed.). Agrobiodiversités, colloque international sur la gestion des ressources génétiques en zone de savanes d'Afrique de l'Ouest, Bamako, Mali, 15-18 mai 2007 : diaporamas. Montpellier : CIRAD, (26 vues). Colloque International sur la Gestion des Ressources Génétiques en Zone de Savanes d¿Afrique de l¿Ouest, 2007-05-15/2007-05-18, Bamako (Mali).

L'activité agricole est souvent perçue comme un facteur de dégradation de l'environnement. Pourtant, la diversité variétale entretenue par les paysans permet d'exploiter différents sols. Il existe donc un côté positif dans l'agriculture pour la conservation de variétés traditionnelles adaptées à des sols particuliers. Le présent article apporte des éléments nouveaux sur la gestion de la biodiversité à dans les villages par l'analyse du parcellaire des exploitations. La démarche repose sur un diagnostic participatif des variétés disponibles dans le village et de leur utilisation selon la classification paysanne des sols. Un cadastre du parcellaire agricole fournit des informations sur les surfaces réellement cultivées par variété. Le suivi de parcelles (200/an) sur les campagnes agricoles 2002, 2003 et 2004 dans trois villages du nord au sud du Mali détaille les pratiques paysannes propres aux différentes variétés. Malgré le consensus en assemblée villageoise sur une variété adaptée à chaque sol du village, les résultats montrent qu'il existe un certain nombre d'autres variétés sur chacun des sols. Mais toutes ces variétés ont une durée de cycle végétatif équivalente Ainsi, les variétés à cycle court se retrouvent principalement sur les sols superficiels, ou drainants. A l'opposé dans les sols profonds, les paysans chercheront à valoriser la quantité d'eau disponible sur une plus longue période avec des variétés tardives. En conclusion, les connaissances sur les surfaces semées par types de variétés permettent de mieux comprendre les choix actuels mais aussi d'anticiper sur les choix futurs des paysans avec la mise en valeur progressive des terrains à plus fortes contraintes agricoles dans les régions marquées par une saturation foncière des terres cultivables. Enfin, même si plusieurs variétés peuvent être adaptées à un sol, d'autres critères liés au goût, à la productivité, aux résistances permettent au paysan d'effectuer un choix personnel qui explique le nombre de variétés présents sur un même sol. Ces critères, parfois subjectifs, doivent aussi être pris en compte par les sélectionneurs pour la mise au point de variétés nouvelles adaptées aux choix des paysans.

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :