Publications des agents du Cirad

Cirad

Modélisation des dynamiques variétales du sorgho dans un village malien

Abrami G., Bazile D.. 2007. In : Bazile Didier (ed.), Weltzien Eva (ed.). Agrobiodiversités, colloque international sur la gestion des ressources génétiques en zone de savanes d'Afrique de l'Ouest, Bamako, Mali, 15-18 mai 2007 : diaporamas. Montpellier : CIRAD, (18 vues). Colloque International sur la Gestion des Ressources Génétiques en Zone de Savanes d¿Afrique de l¿Ouest, 2007-05-15/2007-05-18, Bamako (Mali).

Nous présentons un modèle informatique de l'utilisation et des échanges de variétés de sorgho à l'échelle d'un village malien. Ce modèle a pour objectif de proposer une représentation partagée qui permette de simuler des scénarios de gestion collective. Les simulations ne servent pas à prédire l'évolution des dynamiques variétale mais à discuter des modes de gestion de la diversité variétale autour d'une même représentation du système semencier. Ce modèle a été produit dans le cadre d'une démarche de modélisation d'accompagnement qui a impliqué des paysans et des ONG de 5 zones climatiques du Mali lors de 4 ateliers collectifs tenus au cours des 2 dernières années. Ce travail de modélisation et ses apports dans le processus participatif est présenté dans une autre communication. Le modèle a été construit avec un système multi-agents (SMA). Les SMA sont des outils informatiques qui permettent de représenter dans un environnement spatialisé des contraintes agro-climatiques, des paysans, leurs relations et leurs actions motivées par ces contraintes, ainsi que des variétés et leurs réponses à ces contraintes et aux actions des paysans. Lors des simulations, on peut observer comment l'évolution du système global émerge des interactions entre contraintes agro-climatiques, relations sociales et spatiales, paysans et variétés. L'outil SMA est particulièrement adapté puisque notre hypothèse de base est que l'évolution de la diversité variétale au sein d'un village résulte de la conjonction de choix et stratégies individuels et d'une structuration sociale et spatiale des relations. Dans le modèle les choix des paysans résultent de 4 types de pratiques: gestion du risque climatique grâce à l'association de variété, adaptation des systèmes de culture au climat, stratégies de changement de variétés, mode de recherche de fournisseurs en cas de pertes de semence ou de changement de variété. Leur action est déterminée par: le climat (arrivée des pluies), le sol, la structure de l'exploitation, les résultats des années précédentes (abaques de production de variétés archétypales). Ces paysans sont liés par des liens spatiaux (voisinage sur un type de sol) et/ou sociaux (groupes familiaux de récolte). De plus certains peuvent être dotés d'un rôle spécial qui les rend plus visible (chef, membre d'organisation paysanne...). Ce modèle est le résultat d'un processus itératif d'interaction (échange d'information, affinement, validation, réfutation, calibration..) avec des paysans et des ONG impliqués dans la culture du sorgho. Il constitue donc une représentation partagée du système à un moment donné qui peut être utilisée comme laboratoire virtuel pour expérimenter et réfléchir ensemble.

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :