Publications des agents du Cirad

Cirad

Marché européen, juin 2007 : repères. Banane, avocat, orange, pomelo, litchi, mangue, ananas, fret maritime

Imbert E., Gerbaud P., Paqui T., Bright R.. 2007. Fruitrop (Ed. Française) (148) : p. 41-50.

Litchi: Les conditions commerciales qui ont prévalu en juin n'ont pas été favorables aux ventes de litchi. La forte concurrence des fruits de saison et le temps maussade sur une grande partie de l'Europe ont influencé la demande, restée faible tout au long du mois. Il semble, par ailleurs, que les résultats commerciaux des dernières années n'aient pas incité les pays fournisseurs à augmenter leurs exportations vers le marché européen. La Thaïlande a dominé l'approvisionnement, mais avec des volumes moins importants dont les cours sont restés assez stables et avec des variations ponctuelles. Mangue: La commercialisation de la mangue a été particulièrement difficile tout au long du mois de juin. En dépit d'un approvisionnement en diminution progressive, l'offre globale est restée supérieure à la demande. La concurrence avec les fruits de saison a été d'autant plus vive que les conditions météorologiques demeuraient mauvaises. De surcroît, l'apparition et le développement d'attaques fongiques prononcées sur les marchandises de Côte d'Ivoire détournaient rapidement les acheteurs. Les autres origines, comme le Mali et le Burkina Faso, bénéficiaient de cette situation pour valoriser leurs produits plus sains. Les livraisons du Brésil déclinaient peu à peu et étaient partiellement compensées par des origines d'Amérique centrale. Ananas: Juin aura été particulièrement difficile pour les opérateurs de la filière ananas. L'arrivée sur le marché de volumes importants de Sweet d'Amérique latine, alors que la demande était plus orientée vers les fruits de saison, a considérablement perturbé les ventes tout au long du mois. La situation n'a pas été meilleure sur le marché avion, la trop grande hétérogénéité de l'offre alliée à une demande très faible n'ayant pas permis l'écoulement de volumes pourtant assez réduits. Le retour des fruits de saison a eu un effet encore plus dévastateur sur le marché du Victoria, qui s'est traduit par un désintérêt pour les petits exotiques en général et pour le Victoria en particulier. (Résumé d'auteur)

Thématique : Commerce, commercialisation et distribution

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :