Publications des agents du Cirad

Cirad

Physiological, biochemical and agromorphological responses of five cowpea genotypes (Vigna unguiculata (L.) Walp.) to water deficit under glasshouse conditions

Hamidou F., Zombre G., Diouf O., Diop N.N., Guinko S., Braconnier S.. 2007. Biotechnologie, Agronomie, Société et Environnement, 11 (3) : p. 225-234.

Cinq variétés de niébé (Vigna unguiculata), Bambey 21, Gorom local, KVX61-1, Mouride et TN88-63, cultivées en pots en serre ont été soumises à un déficit hydrique par suspension d'arrosage pendant 14 jours en phase végétative (T1) et 12 jours au stade floraison (T2). Les incidences de ce traitement sur le potentiel hydrique foliaire, les échanges gazeux, le volume racinaire, les teneurs en proline, en amidon et en protéines totales des feuilles, le rendement maximal photochimique (fp0) et les composantes de rendement ont été déterminées. Le potentiel hydrique n'a significativement baissé que chez Mouride et TN88-63 (de -0,55 à -0,92 MPa en moyenne) stressés en floraison, tandis que le volume racinaire, les échanges gazeux, ainsi que la teneur en amidon ont été significativement réduits chez les 5 variétés en conditions de stress aux 2 stades. (fp0) n'a pas été affecté par le stress en phase végétative. En phase floraison il a significativement baissé dès le 6e jour d'application chez Gorom, KVX61-1 et TN88-63 et au 10e chez Bambey 21 et Mouride. Une accumulation significative de la proline due au déficit hydrique a été observée chez les 5 variétés en phase T1 et T2, Mouride et TN88-63 ont les teneurs les plus élevées (respectivement 2,9 et 3,3 mg.g-1 MS) en phase floraison. La teneur en protéines totales n'a pas été significativement modifiée par le stress aux 2 stades. Nos résultats ont montré que les 5 variétés ont évité la déshydratation en baissant la conductance stomatique et la transpiration lors du stress en T1 et T2. L'accumulation de la proline, le maintien de la teneur en protéines totales et la baisse de la teneur en amidon chez les 5 génotypes en conditions de stress aux 2 stades pourraient contribuer au maintien de la turgescence cellulaire. En outre, ces solutés permettraient de protéger l'appareil photosynthétique (PSII) contre la dénaturation notamment durant le stress en floraison. Le nombre de graines par gousse et le nombre de graines par plante ont été réduits en conditions de déficit hydrique, la différence variétale observée a montré que Bambey 21 a été moins affecté que Gorom, TN88-63 et Mouride tandis que KVX61-1 s'est révélée la plus sensible. Bambey 21 s'est montrée tolérante au stress durant les 2 stades, Gorom, Mouride et TN88-63 ont été intermédiaires tandis que KVX61-1 a été la plus sensible.

Mots-clés : vigna unguiculata; variété; expérimentation en pot; culture sous abri; stress dû à la sécheresse; Échange gazeux; rendement des cultures; proline; amidon; protéine végétale; résistance à la sécheresse; physiologie végétale; développement biologique; composition chimique; sénégal

Documents associés

Article (b-revue à comité de lecture)

Agents Cirad, auteurs de cette publication :