Publications des agents du Cirad

Cirad

Inventaire, état de la régénération naturelle et domestication des espèces ligneuses utilisées dans l'artisanat d'art dans l'Ouest et le Sud-ouest du Burkina Faso : mission au Burkina Faso du 27 février au 7 mars 2008

Bellefontaine R.. 2008. Montpellier : CIRAD, 22 p..

Cette deuxième mission intervenait à 8-9 mois du terme final de ce projet FSP. La date de notification du premier versement par l'Ambassade de France à I'INERA a eu lieu le 14 novembre 2005 (article 7 de la convention INERA - CIRAD). Sauf si I'INERA parvient à obtenir en avril-mai 2008 une prorogation du terme de ce projet, la convention entre I'INERA et le CIRAD se terminera en principe le 13 novembre 2008. Toutes les dépenses auraient du être justifiées le 31 mai 2007, soit à mi-parcours. Cette date a été respectée par le CIRAD, mais ces justifications accompagnées d'une demande du second approvisionnement de fonds n'ont été déposées par l'INERA qu'en mars 2008 (selon ce qu'il nous a été dit), ce qui semble entraîner des difficultés pour les activités en cours de ce projet. Le Cirad n'a à ce jour reçu qu'un seul versement de 10 671 ¿. Le solde de 10 989 ¿ a été demandé le 31 mai 2007, sans réponse positive à ce jour. L'objectif principal était de faire le point sur les divers travaux entrepris au Burkina Faso, de rencontrer les partenaires du projet, les stagiaires forestiers et ceux de l'Université de Ouagadougou et de programmer la poursuite des travaux. En fonction des travaux et enquêtes déjà réalisés sur le terrain, mais non encore définitivement finalisés, l'appui du CIRAD s'est concentré sur la mise au point des protocoles relatifs à la multiplication végétative à faible coût des principales espèces ligneuses menacées, notamment par l'artisanat. Les protocoles détaillés des essais pour les 2 stagiaires forestiers ont été élaborés sur place (chapitres 5.1 et 5.2 et annexes 1 à 4). Un substrat à base de sphaigne (le meilleur connu à ce jour par les horticulteurs en France) et des hormones ont été fournis à I'INERA et à I'IDR-UPB de Bobo-Dioulasso pour la réalisation du marcottage aérien (chapitre 5.3). Ces deux stagiaires ont reçu en 3 jours une formation rapide sur les diverses techniques de multiplication végétative à faible coût. D'autres appuis ont été fournis (chapitre 5.4 à 5.7).

Mots-clés : plante ligneuse; multiplication végétative; régénération; domestication; artisanat; Évaluation de projet; burkina faso

Documents associés

Rapport de mission