Publications des agents du Cirad

Cirad

Café : [2008]

Voituriez T.. 2008. In : Cyclope 2008 : les marchés mondiaux. Paris : Economica, p. 312-318. (Cyclope).

Les cours sont orientés résolument à la hausse sur le marché du café et, ce, quelles que soient les qualités et les origines. Depuis la crise des années 2001-2003 qui avait vu l'indice composite de l'Organisation internationale du café (OIC) crever le plancher des 50 cents par livre et se perdre dans les abîmes, les cours ont repris de la vigueur. À 118 cents en décembre 2007, ils sont en hausse de 9% sur l'année précédente, de plus de 36% par rapport à 2005, 52% par rapport à 2004 et ont presque triplé en référence aux pires mois de la crise de 2001-2003. Ce sont les prix des robustas qui connaissent la croissance la plus forte (+ 28% en 2007 en moyenne), le différentiel entre robustas et arabicas tombant en juillet à seulement 17 cents par livre en faveur des arabicas. Le marché sanctionne et anticipe la rareté. La consommation est en croissance soutenue, en particulier dans les économies émergentes d'Asie et dans les anciens pays du bloc soviétique. Par ailleurs, à l'abondance de café qui a précipité la chute des cours il y a six ans succède aujourd'hui une relative - et temporaire - pénurie, les vergers les moins performants ayant été durant les années de crise arrachés ou abandonnés. Mais le marché du café, on le sait, est un promeneur éternellement boiteux: la bonne tenue des cours accroît et encourage les investissements dans la culture du café, avec un effet décalé dans le temps - alors que la demande presse aujourd'hui, sans rien promettre pour l'avenir. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : taux de change; pays développé; pays en développement; accord international; exportation; importation; donnée de production; prix de marché; commerce international; marché des produits de base; café; monde

Thématique : Commerce international; Agro-industrie

Chapitre d'ouvrage

Agents Cirad, auteurs de cette publication :