Publications des agents du Cirad

Cirad

Vers la construction de système de culture innovant : identification des contraintes liées au système de production grâce à une analyse des pratiques culturales chez les agrumiculteurs

Le Bellec F., Cattan P., Bonin M., Beauvois C.. 2008. In : Le Bellec Fabrice. Actes de la Journée Déphi Développement et évaluation des systèmes de productions horticoles intégrées en Guadeloupe, CIRAD Vieux-Habitants (Guadeloupe), 20 novembre 2008. Vieux-Habitants : CIRAD, 1 p.. Journée Déphi. Développement et évaluation des systèmes de production horticoles intégrées en Guadeloupe, 2008-11-20, Vieux-Habitants (Guadeloupe).

Pour qu'il soit adopté, tout nouveau système de culture doit concilier, dès sa conception, des impératifs économiques et environnementaux, les intérêts des producteurs et de leurs partenaires, les attentes des citoyens. Nous avons donc procédé à des enquêtes chez les producteurs d'agrumes en Guadeloupe en vue de construire une typologie d'exploitation basée sur l'importance des agrumes dans les agrosytèmes et une analyse des pratiques inhérentes à cette culture. Les pratiques observées ont ensuite été comparées à un itinéraire technique de référence. Il s'agissait d'évaluer les pratiques actuelles vis-à-vis de nouvelles préoccupations environnementales et sociétales et plus particulièrement la limitation des intrants chimiques. Les enquêtes (sur 41 producteurs) ont permis de recueillir les 62 variables nécessaires à la construction de la typologie d'exploitation et à l'analyse des pratiques. La comparaison des itinéraires techniques (observés/référence) a été réalisée sur la base de 7 variables, agrégées ou non. Les écarts ont été mesurés en vue de rechercher des groupes homogènes de pratiques. L'itinéraire technique observé a ensuite été évalué à l'aide de 4 indicateurs de performance (2 indicateurs de santé des arbres et 2 indicateurs d'utilisation d'intrants chimiques). Enfin, les déterminants des pratiques culturales déficientes vis-à-vis de l'itinéraire technique de référence ont été recherchés. Trois principaux types de producteurs ont été mis en évidence par notre analyse: 1. Les agrumiculteurs purs (27%). Ce premier regroupe les producteurs pour lesquels la part des surfaces plantées en agrumes représente de 50 à 100% de leur SAU et pour qui l'agrumiculture est l'activité principale. 2. Les 'doubles producteurs' (37%) ont la caractéristique d'avoir principalement deux activités agricoles, dont les agrumes en première diversification. Les cultures principales de ces exploitations sont variées : maraîchage, banane, melon.. 3. Les 'diversifiés' (36%) ont au moins trois activités agricoles différentes et moins de 25% de la SAU est plantée en agrumes. Une analyse multivariée sur les variables des pratiques agricoles a permis le regroupement des producteurs enquêtés en 4 groupes homogènes de pratique. Le 'groupe de pratique A' (24% des exploitations, 54% des surfaces) rassemble les producteurs dont les pratiques culturales se rapprochent le plus de l'itinéraire technique de référence. Les ¿groupes de pratique B' (15% des exploitations, 7% des surfaces) et C (32% des exploitations, 15% des surfaces) sont caractérisés par une moins bonne connaissance des pratiques spécifiques à l'agrumiculture. Le ¿groupe de pratique D' (29% des exploitations, 24% des surfaces) regroupe les producteurs qui s'éloigne le plus de l'itinéraire technique de référence. Aucune relation stricte n'a été trouvée entre les typologies et les groupes de pratique. Des relations ont par contre été mises en évidence entre les indicateurs de performance et les typologies et/ou les groupes de pratiques. La recherche des déterminants des pratiques culturales déficientes nous a permis d'identifier une pratique sous contrainte que de nombreux producteurs subissent. Il s'agit de la gestion de l'enherbement sans recours possible à la mécanisation compte tenu des parcelles trop pentues ou non mécanisable. Cette contrainte est souvent synonyme de gestion chimique de l'enherbement et donc d'une utilisation importante d'herbicides, de l'ordre de 3 à 6 fois la dose annuelle homologuée à l'ha. Près de 70% des surfaces de l'enquête sont concernées. Ces résultats nous ont permis d'identifier les contraintes actuelles du système de production agrumicole en Guadeloupe. Les étapes suivantes permettront de co-construire des systèmes de culture innovants ainsi que les indicateurs d'évaluation quantifiables afin de répondre à la problématique de la gestion de l'enherbement en verger d'agrumes et de considérer notamment les contraintes des producteurs. (Texte intégral)...

Mots-clés : agrume; système de production; guadeloupe; france

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :