Publications des agents du Cirad

Cirad

Etude sur la transmission de la maladie de Cap Saint Paul du cocotier au Ghana

Philippe R., Reignard S., Descamps S., Nkansah Poku J., Pilet F., Fabre S., Dollet M.. 2008. In : International Workshop on Lethal Yellowing Diseases on Coconut, Ghana, Accra, 3-6 June 2008. Accra : CIRAD, p. 98-105. International Workshop on Lethal Yellowing Disease on Coconut, 2008-06-03/2008-06-06, Accra (Ghana).

Les recherches sur le vecteur de la maladie de Cap Saint Paul du cocotier au Ghana ont débuté à partir de 1990 (90-97; 2002-04) et n'ont pas donné de résultats probants. A partir de juillet 2005, de nouvelles normes d'essais ont été appliquées: ombrière, collectes et lâchers journaliers d'insectes aux heures les moins chaudes, cages et plants de cocotier de différentes tailles. On a introduit en cage 73000 M. adiopodoumeensis pendant 28 mois (520 adultes/plant/mois). Des contrôles en PCR sur les 5 cocotiers de cette cage Myndus et sur 935 adultes ont toujours été négatifs. Les essais de transmission avec M. adiopodoumeensis apparemment non vecteur de la maladie, ont été donc arrêtés. Le phytoplasme du CSPWD a été identifié par PCR dans un cocotier ayant reçu 4380 Diostrombus (4 espèces de Derbidae) 4 mois après le début des lâchers. Ce cocotier n'a jamais présenté de symptôme de maladie 28 mois plus tard et toutes les PCR successives ont été négatives. Les Auchenorrhynches collectés par fauchage sur les adventices dans et autour de la parcelle pendant le jour, ont été également testés sans succès. L'hypothèse d'une transmission par le sol est également prise en compte à cause de la présence de cochenilles et de nématodes. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : cocos nucifera; maladie bactérienne; ghana; jaunissement mortel

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :