Publications des agents du Cirad

Cirad

Etude sur le revenu et les investisssements des producteurs de café et de cacao en Côte d'Ivoire : rapport final. Mai 2008

Ruf F., Agkpo J.L.. 2008. s.l. : s.n., 115 p..

La notion de prix rémunérateurs est au coeur de la problématique de la durabilité dans le secteur du café et du cacao. Les prix aux producteurs fluctuent fortement en relation avec le prix international et ne sont pas parfois suffisamment attrayants pour inciter les producteurs à planter et replanter des cacaoyers. Ne vont-ils pas trouver d'autres moyens pour maintenir leur exploitation et assurer des conditions de vie décentes à leurs familles? De plus, le développement des cultures de café et de cacao en Côte d'Ivoire s'est fait au détriment de la forêt primaire qui est passée de 12 millions d'hectares en 1960 à moins de 2 millions aujourd'hui. Face à une baisse de la productivité liée à la perte de la rente forêt et au vieillissement des plantations, voire des changements climatiques, bien des plantations sont soit abandonnées soit reçoivent de moins en moins d'entretien. De nouveaux fronts pionniers sont créés (en particulier dans le sud-ouest avec un retour partiel vers l'Est), mais juste à quand ? Les conséquences écologiques sont inquiétantes. Malgré sa position de premier producteur mondial, la Côte d'Ivoire a un besoin urgent de politique publique en faveur des planteurs de café et cacao. Le pays risque de supporter un coût très élevé lié à la baisse de la productivité puis à l'abandon partiel de la culture de café et de cacao par des milliers de planteurs. Face à ce contexte plein d'incertitudes pour l'avenir de la cacaoculture, le Ministère d'Agriculture a initié la présente réflexion sur le rôle des prix et des revenus dans les stratégies de consommation et d'investissement des producteurs. L'objectif global est d'analyser la formation des revenus, la capacité d'épargne et les stratégies d'investissement des producteurs de café et de cacao et surtout l'influence des prix aux producteurs sur ces stratégies. Cette étude s'appuie, outre la revue de la documentation existante, sur une enquête effectuée en 6 semaines auprès de 435 producteurs de café et de cacao. Ces planteurs sont répartis dans les principaux départements de la zone de production de café et de cacao de la Côte d'Ivoire.

Mots-clés : theobroma cacao; coffea; fève de cacao; fève de café; côte d'ivoire

Documents associés

Document technique

Agents Cirad, auteurs de cette publication :