Publications des agents du Cirad

Cirad

Tsetse elimination : its interest and feasibility in the historical sleepin sickness focus of Loos Islands, Guinea

Kagbadouno M.S., Camara M., Bouyer J., Hervouët J.P., Courtin F., Jamonneau V., Morifaso O., Kaba D., Solano P.. 2009. Parasite, 16 : p. 29-35.

La Guinée est actuellement le pays d'Afrique de l'Ouest le plus touché par la maladie du sommeil, en particulier la région littorale des mangroves où le vecteur est Glossina palpalis gambiensis, notamment au niveau des foyers de Dubréka et Boffa. Les îles de Loos constituent un petit archipel à 5 km de la capitale Conakry. Au cours des enquêtes épidémiologiques menées sur les vecteurs, les hôtes humains et animaux en octobre-novembre 2006, nous n'avons pas mis en évidence de trypanosomes pathogènes. Toutefois, les fortes densités de tsé-tsé (jusqu'à plus de 100 mouches/piège/jour), associées spatialement aux élevages de porcs, constituent un véritable risque pour les humains au vu des nombreux mouvements de populations entre ces îles et les foyers voisins de mangrove, ainsi qu'au vu de l'historique de la maladie du sommeil sur ces îles. Il existe également un fort risque de trypanosomose pour l'activité d'élevage de porcs. Enfin, ces îles constituent l'un des principaux lieux touristiques de la région. Cette situation, combinée à la possibilité d'une élimination définitive, a conduit le Programme national de lutte contre la trypanosomose humaine africaine à envisager pour la première fois en Afrique de l'Ouest un programme d'élimination des tsé-tsé de ces îles, basé sur une stratégie "area wide", ce qui participe à l'objectif global de la PATTEC (Campagne panafricaine d'éradication des tsé-tsé et des trypanosomoses). (Résumé d'auteur)

Mots-clés : porcin; ovin; caprin; trypanosomose; glossina palpalis; guinée; glossina palpalis gambiensis

Thématique : Organismes nuisibles des animaux; Maladies des animaux

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :