Publications des agents du Cirad

Cirad

La pisciculture des Pangasiidae

Lazard J., Cacot P., Slembrouck J., Legendre M.. 2009. Cahiers Agricultures, 18 (2-3) : p. 164-173.

L'évolution de la production de Pangasiidae depuis 15 ans en Asie du Sud-Est est celle d'une filière en pleine expansion. Le Vietnam offre l'exemple abouti d'une dynamique conjuguant progrès technique construit sur une recherche finalisée, évolution des systèmes de production et conquête de marchés à l'export. En Indonésie, sur les traces du Vietnam, l'élevage de ces poissons-chats se développe également depuis quelques années en vue d'alimenter les marchés domestiques et l'exportion. L'élevage des " pangas " au Vietnam est une activité traditionnelle. Pour sécuriser un système basé sur la capture d'alevins et de juvéniles dans le milieu naturel, un programme scientifique franco-vietnamien a été mis en place en 1993, visant à maîtriser la reproduction artificielle des deux principales espèces de pangas d'élevage, Pangasius bocourti (élevé en cages flottantes) et Pangasianodon hypophthalmus (élevé en étangs fertilisés). Obtenue avec succès en 1995, elle entraîna une profonde mutation de la filière. L'espèce utilisée pour les élevages en cages et destinée à l'exportation, P. bocourti, a révélé la difficulté de mener à terme sa maturation sexuelle en captivité et sa relativement faible fécondité. La seconde espèce a démontré, quant à elle, une bonne aptitude à la maturation en captivité et une fécondité dix fois supérieure. P. hypophthalmus est ainsi devenue la principale espèce d'élevage. Dans le même temps, l'évolution s'est faite vers une utilisation croissante de l'aliment industriel du fait d'une raréfaction du poisson de rebut, ingrédient stratégique de l'aliment artisanal vietnamien. Les coûts de production sont de 0,6-0,7 US$/kg (0,4-0,47 euro/kg) en moyenne. En Indonésie, l'élevage des pangas n'a véritablement démarré que dans les années 1990. Il est basé sur l'utilisation d'une espèce introduite, P. hypophthalmus, et d'une espèce locale, Pangasius djambal, élevées en étangs et en cages flottantes, en lacs ou en rivières, dans des exploitations le plus souvent familiales sur les îles de Java, Sumatra et Bornéo. Le Vietnam évalue sa production à 800 000 t en 2006 et prévoit une production de 1 000 000 t en 2007, en quasi totalité exportée. En Indonésie, la production reste plus modeste mais significative, avec 31 000 t en 2006. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : aliment pour animaux; reproduction sexuée; méthode d'élevage; pisciculture; pangasiidae; indonésie; viet nam

Thématique : Production de l'aquaculture; Physiologie animale : reproduction; Economie de la production

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :