Publications des agents du Cirad

Cirad

Rapport scientifique et technique, juillet 2006-avril 2009. REPARAC - Projet de recherche en partenariat N°5 (PRP Cacao) : Contribution à la diversification et à la gestion durable des systèmes de culture à base de cacaoyers

Jagoret P., Babin R., Bidzanga Nomo L., Mbenoun M., Bourgoing R., Mfegue C.V., Ten Hoopen G.M.. 2009. Montpellier : CIRAD, 112 p..

L'objectif du PRP Cacao est de contribuer à la gestion durable des systèmes de cacaoculture du Centre Cameroun en proposant aux exploitants des alternatives techniques économiquement viables qui soient mises au point de façon participative et qui permettent une amélioration significative de la productivité et de la rentabilité des vergers de cacaoyers. Au cours de la période, les travaux de recherche du PRP Cacao, qui s'inscrivent dans l'axe 1 du projet REPARAC intitulé "Dynamique des exploitations et durabilité des systèmes de production", ont été réalisés sans difficultés particulières. Les activités ont principalement concerné (i) le fonctionnement du collectif du PRP Cacao qui a regroupé en fin de période 23 personnes, (ii) le renforcement d'un partenariat à la fois avec le monde rural et avec le monde scientifique, (iii) la mise en place d'un dispositif de recherche et de co-construction d'innovations répondant aux exigences des questions de recherche posées par le collectif, (iv) l'étude du fonctionnement des systèmes de cacaoculture existants à travers notamment l'étude des populations de cacaoyers et celle des bio-agresseurs et enfin, (v) le transfert de plusieurs innovations en milieu réel. Les différents travaux de recherche conduits par le PRP Cacao ont abouti à de nombreux résultats dont les plus marquants sont présentés dans ce rapport. Ces résultats portent principalement sur la caractérisation des populations de cacaoyers et des espèces associées, l'élaboration du rendement des cacaoyers, l'impact de l'ombrage sur la distribution spatiale des mirides du cacaoyer et l'analyse spatio-temporelle de la pourriture brune des cabosses, l'étude des peuplements d'hémiptères et de fourmis, les savoirs locaux sur les espèces associées sur la fertilité des sols sous cacaoyers. Les premières analyses sur l'intérêt économique des innovations proposées aux exploitants de cacao sont également disponibles. Sur le plan budgétaire, le taux de consommation du budget du PRP Cacao est de 99,9 % au terme du projet, les principaux postes de dépenses étant le personnel temporaire, les indemnités de mission, le carburant et les consommables.

Mots-clés : theobroma cacao; cameroun; cameroun centre

Document technique

Agents Cirad, auteurs de cette publication :