Publications des agents du Cirad

Cirad

Des savoirs aux savoir faire : l'innovation alimente un front pionnier : le lac Alaotra de 1897 à nos jours : Projet de mise en valeur et de protection des bassins versants au lac Alaotra (BV Alaotra) Document de travail BV lac n°27

Penot E.. 2009. Paris : AFD, 37 p.. numero_rapport: Document de travail BV lac n°27.

Le lac Alaotra, un des principaux greniers à riz de Madagascar, est un lieu d'intervention privilégié des projets de développement depuis les années 1960. La Somalac, de 1960 a 1990 a porté son attention sur les périmètres irrigués, le projet Imamba-Ivakaka (1990-1994) sur le foncier et le projet BV lac, depuis 2003, sur le développement intégré au niveau bassin versant intégrant la cultures pluviales sur tanetys (collines), avec les systèmes SCV (semis direct a couverture végétale), les zones RMME (rizières a mauvaise maitrise de l'eau) et les périmètres irrigués (PC 15-VM). Les savoirs locaux se sont très fortement enrichis depuis 50 ans avec de profondes mutations, déjà anciennes pour la riziculture irrigués et plus récente pour l'agriculture pluviale. Une telle masse de "savoirs" déversés dans un monde en pleine expansion avec une forte immigration qui caractérise une sorte de "front pionnier" permanent avec la conquête des tanetys depuis les années 1980, pose le problème de la différenciation entre savoirs et savoir-faire, les pratiques réelles qui en découlent et ¿impact de ces savoirs sur les paysages et les modes de mises en valeur. Les priorités stratégiques des producteurs, initialement centrées sur la riziculture irriguée se modifient avec la mise en valeur des tanetys. L'intégration agriculture-élevage modifie aussi les pratiques traditionnelles d'élevage extensif. Le zébu devient ou moyen de production et plus seulement une forme de capitalisation. Les dimensions locales et territorialisées des réseaux économiques paraissent effectivement déterminants dans les processus d'innovation et le changement technique en général. La patrimoine actuel provient d'introductions historiques multiples, essentiellement portée par els projets de développement ce qui pose le problème du choix de l'approche des projets actuels. Le projet BV-lac/AFD, a vocation pilote, introduit une approche bassin versant intégrant la prise en compte des caractéristiques, complémentarités et externalités de toutes les situations morpho-pédologiques de la parcelle irriguée la plus basse à la tanety la plus haute. Il a aussi introduit une démarche "exploitation", centrée sur la prise en compte des stratégies paysannes, pour la diffusion des innovations techniques ou organisationnelles, une approche intégrant la prise en compte du foncier à travers une démarche originale de sécurisation foncière, et enfin une approche professionnalisante des organisations de productions sur les services à l'agriculture dont l'objectif final de développement durable est basé sur la valorisation des ressources, des savoirs, des pratiques et des formes de structuration des producteurs. La gestion du risque climatique et économique, l'intégration au marché dans un pays dévasté sur le plan filière par des politiques économiques contradictoires dans les 30 dernières années et la colonisation des tanetys avec des changements de paradigme aussi important que les systèmes SCV constituent la trame des processus d'innovation actuels aboutissant à une réflexion importante sur les modalités de développement du projet en cours. Les outils et approches actuellement développés et qui seront détaillées tentent de répondre aux enjeux d'un développement des savoir-faire et pratiques adaptés au contexte économique (illustré par une très forte volatilité des prix) et écologique (ou érosion et fragilité/pauvreté des sols dominent)....

Mots-clés : colonisation rurale; oryza; madagascar; lac alaotra

Documents associés

Document technique

Agents Cirad, auteurs de cette publication :