Publications des agents du Cirad

Cirad

Panorama général sur les données actuelles relatives au teck naturel et de plantation dans le monde

Gérard J., Langbour P., Roda J.M.. 2009. Montpellier : CIRAD, 30 p..

- L'aire de répartition naturelle du Teck couvre entre 24 et 29 millions d'hectares, principalement au Myanmar (13 à 16 millions d'ha) et en Inde (environ 9 millions d'ha), puis en Thaïlande et au Laos. Le taux de présence du Teck dans ces forêts est très variable, de moins de 10% en Thaïlande jusqu'à 80% dans certains peuplements du Myanmar. - Dès la fin du 18ème siècle, le Teck a suscité une forte demande des pays occidentaux; à partir du 19sme siècle, les pays producteurs ont lancé des programmes de replantation pour renouveler et développer leur ressource. - En dehors de la zone naturelle de répartition, les premières plantations ont démarré à partir de la 2ème moitié du 19ème siècle; elles concernent aujourd'hui plus de 36 pays sur les quatre continents tropicaux. En 2000, les plantations de Teck ne représentaient que 3% des plantations forestières mondiales mais environ 75% des plantations forestières à haute valeur ajoutée (essences feuillues) en région tropicale. Près de 95% des plantations de Teck sont localisées en Asie dont 44% en Inde (2,56 millions d'ha), 28% en Indonésie (1,47 million d'ha), 15% en Thaïlande (0,84 million d'ha), et 5% au Myanmar, soit environ 87% du total des plantations pour les 3 premiers pays. A l'origine, l'âge de récolte des plantations était compris entre 50 et 70 ans; aujourd'hui, les rotations se situent entre 20 et 30 ans pour la récolte définitive, précédée d'une ou deux opérations d'éclaircie. - L'Inde est le premier pays planteur de Teck, les premières plantations datant de 1840; l'augmentation importante des surfaces plantées est directement liée à la nécessité de répondre à une demande croissante inférieure à l'offre. Les plantations indiennes se caractérisent par un fort morcellement et une forte imbrication dans les peuplements de forêts naturelles, associés à une régénération naturelle localement importante. - En Indonésie, le Teck, longtemps considéré comme endémique mais en réalité introduit au 15ème siècle, provient essentiellement des plantations localisées sur Java et gérées par la société semi-publique PT. Perhutani. La pression sur la ressource en Teck est telle que les plantations sont surexploitées et en mauvais état. Elles font l'objet d'une exploitation illégale importante. Compte tenu de l'intensité des coupes sur Java, les volumes de bois produits dans les années à venir devraient continuer à chuter générant à terme une pénurie de Teck. - En Thaïlande, le gouvernement encourage la plantation de Teck mais l'exploitation et la commercialisation de cette espèce restent très réglementées. - La productivité des plantations est liée aux conditions écologiques du lieu de plantation (sols, climat,...) associées aux caractères génétiques et aux règles de sylviculture appliquées sur le peuplement. Le Teck présente une croissance soutenue durant les 10 premières années qui suivent la plantation; cette croissance décroit au-delà de 20 ans. Sur les plantations à rotation courte, la hauteur des arbres atteint 15 à 30 mètres; sur les meilleures stations, les diamètres sont supérieurs à 45 cm. Pour les rotations de 20 ans, les valeurs d'Accroissement Moyen Annuel (AMA, en m3/hectare /an) s'échelonnent le plus souvent entre 5 et 32 m3/ hectare /an. Les valeurs les plus faibles sont observées en Inde et en Indonésie, les plus élevées en Amérique centrale. - Les trois premiers pays producteurs de Teck (l'Inde, l'Indonésie et la Thaïlande) sont simultanément les premiers pays consommateurs. Le quatrième pays producteur, le Myanmar, reste le seul pays fournisseur de Teck de forêt naturelle. - L'exportation de grumes de Teck n'est actuellement pas autorisée depuis l'Indonésie dont la production est entièrement absorbée par le marché intérieur; les seules exportations concernent les produits finis, essentiellement le mobilier intérieur ou extérieur. - Les volumes de Teck exportés par le Myanmar, essentiellement sous forme de grumes vers l'Asie (Inde, Thaïlande), varient entre 300 000 et...

Mots-clés : bois; tectona grandis; costa rica

Document technique

Agents Cirad, auteurs de cette publication :