Publications des agents du Cirad

Cirad

Etude de pré-faisabilité d'un projet de raffinage conditionnement d'huile de coco pour le marché polynésien

Noël J.M.. 2009. Montpellier : CIRAD, 34 p.. numero_rapport: CIRAD-PERSYST N°2265.

Nous avons été sollicités par Huilerie de Tahiti pour émettre un avis sur l'opportunité et l'intérêt pour Huilerie de Tahiti de transformer tout ou partie de ses productions d'huile de coprah en huile de table destinée à la commercialisation sur le marché local Polynésien. 1. Compte tenu des niveaux de production de coprah de Polynésie, tant passés qu'attendus, nous avons estimé que les productions d'huile de coprah seraient de l'ordre de 6.500 à 9.000 tonnes par an à moyen/long terme. Nous avons considéré par ailleurs que les besoins des producteurs de Monck qui utilisent une huile partiellement raffinée, seraient de l'ordre de 400 à 500 tonnes par an à moyen/long terme. Le solde des productions d'huile de coprah, destiné à une valorisation locale où/et à l'exportation, devrait ainsi se situer dans la fourchette 6.100 à 8.500 tonnes par an à moyen/long terme. 2. En 2008, le Territoire a importé 3.350 tonnes d'huiles de table toutes qualités confondues, pour une valeur totale de 776 millions de FCFP et un montant de droits et taxes, TVA incluse, de 21,5 millions de FCFP. Si l'on considère que les huiles d'arachide et d'olive ne pourront en aucun cas être remplacées par de l'huile de coco raffinée, la cible devient les huiles de tournesol et de soja, qui représentent plus de 70% des importations du Territoire avec près de 2.400 tonnes par an et des prix de vente au détail qui vont de 160 à 405 FCFP par litre. En première approximation nous avons considéré que, dans le meilleur des cas, Huilerie de Tahiti pourrait commercialiser sur le Territoire 1.200 tonnes d'huile de coco raffinée (soit environ 1.35 millions de bouteilles d'1 litre représentant 50% du marché de ce type de produit) sous réserve que le prix proposé soit de l'ordre de 250 FCFP TTC le litre, correspondant à 250/1,05/1,40 = 170,07 FCFP le litre HT sortie usine (compte tenu d'une marge de commercialisation de détail de 40% et d'un taux de TVA de 5%)....

Mots-clés : huile de coco; polynésie française; france

Document technique