Publications des agents du Cirad

Cirad

Effet de l'époque de coupe sur la dynamique de développement de l'enherbement de la canne à sucre à la Réunion

Lebreton G., Le Bourgeois T., Marnotte P.. 2009. In : Treizième Colloque international sur la biologie des mauvaises herbes, Dijon, France, 8-10 septembre 2009. Paris : AFPP, p. 153-162. Colloque international sur la biologie des mauvaises herbes. 13, 2009-09-08/2009-09-10, Dijon (France).

Des relevés floristiques réalisés sur une cinquantaine de parcelles de canne a sucre à La Réunion, au cours de deux campagnes agricoles (2006/2007, 2007/2008) ont permis de mesurer l'effet de l'époque de la coupe sur la composition floristique et la dynamique de développement de I'enherbement. Cette étude prend en compte les 4 zones agroécologiques d'enherbement identifiées à La Réunion, à trois époques de coupe de la canne (juillet, octobre, décembre), ainsi que les diverses pratiques de désherbage des agriculteurs. La flore de l'étude comporte 155 espèces réparties en 116 genres appartenant à 43 familles botaniques. Les monocotylédones représentent 22% de la flore avec notamment Cyperus rotundus; la famille des Poaceae se distingue en regroupant à elle seule 15% de la flore, avec comme espèces majeures Panicum maximum et Cynodon dactylon. Les espèces lianescentes occupent une place importante de la flore de cette étude, avec 26 espèces recensées, dont les plus fréquentes sont Momordica charantia, Coccinia grandis, lpomoea spp. et Passiflora spp. Les suivis d'enherbement mettent en évidence le retard de la mise en oeuvre des opérations de désherbage, notamment pour les premières parcelles coupées. Les producteurs canniers attendent la fin de la récolte de la canne, pour commencer les opérations de désherbage. Certaines parcelles restent donc enherbées durant la phase critique de développement de la culture correspondant aux 4 premiers mois après la récolte. Sur les 48 parcelles suivies, seules 12 conservent un enherbement inférieur à 30% de recouvrement durant les 4 mois qui suivent la coupe. Cette étude montre également l'importance croissante des adventices lianescentes en culture cannière.

Mots-clés : saccharum officinarum; mauvaise herbe; réunion; france

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :