Publications des agents du Cirad

Cirad

Fluctuations des populations de mouches des fruits (Diptera, Tephritidae) dans les vergers de manguiers de l'ouest du Burkina Faso : premières données observées en 2008

Ouedraogo S.N., Vayssières J.F., Dabire R.A., Rouland-Lefevre C.. 2009. In : Gestion des insectes ravageurs des cultures et vecteurs de maladies pour un environnement viable et une sécurité alimentaire en Afrique : Current developments. Abstracts of the 18th Conference of the African Association of Insect Scientists, 16-20 Novembe. Nairobi : African Association of Insect Scientists, p. 50-51. Conférence de l'Association Africaine des Entomologistes. 18, 2009-11-16/2009-11-20, Ouagadougou (Burkina Faso).

Au Burkina Faso, peu d'informations existaient sur les espèces de Tephritidae présentes dans les vergers de manguiers. Le suivi des fluctuations des populations de ces espèces a été effectué durant toute l'année 2008. Les objectifs étaient d'identifier les principales espèces de Tephritidae présentes dans ces vergers, de suivre les fluctuations de ces populations, de déterminer les relations entre les stades phénologiques des manguiers, la température, l'humidité relative et la pluviométrie avec les fluctuations de ces populations. Le suivi a été effectué de janvier à décembre 2008 dans 6 vergers choisis dans 3 provinces de l'Ouest du Burkina. Un piégeage de détection a été réalisé à l'aide d'attractifs sexuels et alimentaires, couplé avec l'enregistrement de données climatiques et l'observation des stades phénologiques des manguiers. Le relevé hebdomadaire des pièges a permis l'identification et le dénombrement régulier tout au long de l'année des espèces capturées. A chaque relevé, le stade phénologique des manguiers portant les pièges a été noté. Un thermohygrographe enregistreur et un pluviomètre à lecture directe installés dans chaque site ont permis la collecte hebdomadaire des données climatiques. Seize espèces de Tephritidae dont 2 du genre Bactrocera, 11 du genre Ceratitis, et 3 du genre Dacus ont été identifiées. C. silvestrii était l'espèce dominante dans les captures durant les 3 premiers mois de l'année, suivie par C. cosyra entre mars et juin et enfin B. invadens avait des pics de population situés en juillet et août. Les populations de C. silvestrii culminaient avec la période de floraison des manguiers et celles de C. cosyra et B. invadens avec la période de maturation des fruits. Des corrélations significatives ont été notées entre la température, l'humidité relative de l'air, les précipitations et les captures de B. invadens. Les principales espèces de Tephritidae identifiées en 2008 dans les vergers de l'Ouest du Burkina étaient B. invadens, C. cosyra, C. silvestrii, C. quinaria et C. fasciventris. B. invadens était l'espèce la plus abondante (60% des captures). Les facteurs climatiques enregistrés ont tous eu une influence significative sur les captures de B. invadens. L'importance des dégâts causés par ces ravageurs et les relations entre ces dégâts et l'importance des captures ont aussi été étudiées. (Texte intégral)

Mots-clés : mangifera indica; tephritidae; burkina faso; mouche des fruits

Documents associés

Communication de congrès