Publications des agents du Cirad

Cirad

Tree crops and herbicide adoption the case of clove and cocoa farms in Sulawesi

Ruf F., Yoddang. 2010. In : 15th International Cocoa Research Conference : cocoa productivity, quality, profitability, human health and the environment. Lagos : Cocoa Producers' Alliance, p. 1493-1503. Conférence internationale sur la recherche cacaoyère. 15, 2006-10-09/2006-10-14, San José (Costa Rica).

L'utilisation d'herbicides dans les exploitations cultivées en cacaoyers et girofliers au Sulawesi, en Indonésie, est analysée comme une étape dans un processus d'innovation qui commence par le choix de la culture. L'accent est mis sur l'adoption de l'usage d'herbicides dans les exploitations cacaoyères récentes et plus anciennes. La contribution est divisée en sept parties. La première détaille les coûts et retours sur investissement liés à l'adoption d'herbicides au Sulawesi. La partie 2 est une étude qualitative des aspects historiques de la première adoption d'herbicides à la fin des années 1970 et au début des années 1980 dans trois villages. L'un est spécialisé dans la culture des girofliers dans les hautes terres (Bati, région de Siwa), alors que les deux autres sont pour l'essentiel des villages de culture cacaoyère, dont l'un est situé dans les plaines (Noling) et l'autre dans les hautes terres (Tampumea). Dans la partie 3, l'étude cherche à quantifier les taux discontinus et continus d'adoption précoce de l'usage d'herbicides. Ensuite, dans les parties 4 à 7, nous nous intéressons à l'exemple frappant des hautes terres de Tampumea. Enfin, les facteurs du ralentissement de l'adoption de l'usage d'herbicides sur les cultures de girofliers sont brièvement analysés. Les principaux résultats sont : 1) l'adoption de l'usage d'herbicides provient en partie de la " révolution verte " dans les rizières des basses terres. 2) son niveau de consommation dépend fortement du niveau de revenus. 3) les herbicides deviennent actuellement essentiels pour surmonter les contraintes en terme de main d'oeuvre entraînées par l'élargissement des exploitations et leur nombre de plus en plus important. 4) Surtout, les herbicides aident les agriculteurs à replanter des cultures pérennes sur les sols en jachère dégradés au lieu de défricher les forêts tropicales. L'importance des herbicides comme alternative à la culture sur brûlis, et comme déclencheur potentiel de " révolutions vertes spontanées " dans les hautes terres doit faire l'objet d'études approfondies.

Mots-clés : theobroma cacao; syzygium aromaticum; sulawesi

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :