Publications des agents du Cirad

Cirad

Mission d'appui à l'activité 5 du projet FERTIPARTENAIRES. Elaboration de systèmes de cultures productifs et durables. Rapport de mission à Bobo-Dioulasso (Burkina Faso), 9-18 novembre 2009

Autfray P.. 2009. Montpellier : CIRAD, 19 p..

Les objectifs de cette deuxième mission d'appui aux activités 5 du projet Fertipartenaires: - particulièrement centrés sur les dispositifs SCV en année 1 (biomasses, itinéraires techniques, matériel, intégration de l'agroforesterie) et les tests d'associations de cultures maïs-légumineuse; - une aide à l'exploitation des données 2008 (analyse multi-factorielle sur Mucuna fourrager); - un premier bilan des résultats 2009 en prévision du comité de novembre; - prévision de programmation 2010-2011. Les sites des dispositifs SCV sur la rotation biennale maïs-coton ont été implantés de façon satisfaisante (parcelles sécurisées, homogénéité de sol, diversité de situations) sur les 7 villages avec une parcelle par village de 0.5 ha entourée de grillage. Par contre la production de biomasse en parcelles maïs-niébé est insuffisante. A ce titre il est conseillé d'utiliser en 2010 le Mucuna associé au maïs sur et de semer du niébé dans le coton sur toutes les parcelles. Il faudra également corriger le niveau de fertilité des parcelles dans 2 situations sur 7 (hypothèse de déficience en phosphore assimilable sur jachères) et préciser dans certains cas l'insertion d'arbres fruitiers et d'espèces ligneuses en cherchant systématiquement une valorisation économique à la fois à l'intérieur de la parcelle et sur le pourtour de la clôture. Au niveau des associations de culture maïs-légumineuse (niébé ou mucuna) réalisées en tests annuels, il a été constaté de trop faibles couvertures de sol en raison de densités de semis et de mode de semis non optimisés. Il est conseillé de semer plus dense la légumineuse et au milieu des inter-rangs de manière à favoriser leur développement et de mettre le même niveau de fertilisation sur le témoin et l'association. L'exploitation des données 2008 sur le Mucuna fourrager a été réalisée au moyen d'une Analyse en Composantes Principales associant aux principales variables quantitatives (densité, date de semis, date de sarclage, rendement, apports d'engrais les 3 années précédentes) d'autres variables qualitatives (village, type de sol, précédent cultural). Il ressort surtout un effet significatif de l'effet fertilisation minérale sur les 3 années précédentes et aussi des effets de la précocité du semis et du sarclage et de la densité de poquets. La généralisation de ce mode d'analyse est fortement conseillée pour les prochaines campagnes sur l'ensemble du dispositif. Un certain nombre de recommandations ont été faites pour améliorer la qualité des observations qui seront faites. D'autres appuis ont été apportés notons: - le choix du matériel de semis-direct à importer du Brésil; - le test de broyage en petite motorisation manuelle de résidus de récolte au champ; - les modalités de caractérisation in situ et d'analyse de sol; - la définition de nouvelles activités en 2010 qui associe activités 4 et 5, avec travail en sol sec et fumure organique.

Mots-clés : partenariat; recherche agronomique; expérimentation au champ; culture sous couvert végétal; culture intercalaire; fertilité du sol; zea mays; vigna unguiculata; mucuna; fertilisation; légumineuse; densité de semis; pratique culturale; gossypium hirsutum; burkina faso; expérimentation en milieu paysan

Documents associés

Rapport de mission

Agents Cirad, auteurs de cette publication :