Publications des agents du Cirad

Cirad

Des savoirs aux savoirs faire : l'innovation alimente un front pionner : le lac Alaotra de 1897 à nos jours : [Draft]

Penot E., Garin P.. 2009. In : Colloque Localisation et Circulation des Savoir-Faire en Afrique, 19-20 mars 2009, Aix-en-Provence, France. s.l. : s.n., 12 p.. Colloque Localisation et Circulation des Savoir-Faire en Afrique, 2009-03-19/2009-03-20, Aix-en-Provence (France).

Le lac Alaotra, grenier à riz de Madagascar, est un lieu d'intervention privilégié de la puissance publique depuis plus d'un siècle, avec une prééminence des formes d'action par les projets de développement depuis les années 1950. Parallèlement, cette région a été la terre d'accueil d'un flux ininterrompu de migrants en provenance d'autres régions malgaches, attirés par la réputation de richesse agricole et de d'espace à coloniser. Projets et migrants ont ainsi déversé une masse de " savoirs " nouveaux sur ce " front pionnier " permanent qu'est la zone du lac. Certains savoirs ont été transformés en savoir faire et pratiques agricoles selon des mécanismes de sélection et transformation que nous voudrions discuter ici. L'analyse historique longue montre que les dimensions politiques et économiques semblent avoir été déterminantes dans les processus de sélection des savoirs " utiles " par les agriculteurs. L'observation concrète des pratiques agricoles d'aujourd'hui et leur mise en débat avec des acteurs locaux dans une diversité de sites met en lumière les phases " d'hybridation " et de bricolage de ces savoirs, pour qu'ils se transforment en nouvelles pratiques maîtrisées des agriculteurs. On entend par " bricolage, de faite transformer un savoir ou un objet "universel" (par exemple un mode de semis, une variété) en un savoir faire opérationnel que sont les pratiques des agriculteurs (notion dévelopée par D. Vinck DATE pour qualifier le travail des chercheurs dans leur labos). Durant cette phase de tâtonnement prédominent les contingences locales, la diversité des situations concrètes de réalisation des opérations culturales et les mécanismes de transmission des savoir-faire dans des réseaux de proximité. Nous avons choisi d'étayer notre propos par le parcours de deux " innovations " emblématiques des processus de création de nouveaux savoir-faire dans la région : la mécanisation de la mise en boue des rizières d'une part, dont la trajectoire s'étale sur plus d'un siècle et la diffusion récente et très rapide des variétés de riz très robustes vis-à-vis des aléas climatiques, d'autre part.

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :