Publications des agents du Cirad

Cirad

Les manières de produire en agriculture, état des lieux et controverses

Doré T., Maraux F.. 2010. In : Doré Thierry (ed.), Réchauchère Olivier (ed.). La question agricole mondiale : enjeux économiques, sociaux et environnementaux. Paris : La documentation française, p. 115-134. (Les études de la documentation française).

Les attentes vis-à-vis de l'agriculture se multiplient. Cette activité est censée produire plus de denrées alimentaires, et générer également des produits non alimentaires et des «services écosystémiques»1. Mais on attend aussi qu'elle «produise mieux» à travers une amélioration de la qualité des produits, et une diminution voire une suppression des impacts environnementaux et sociaux négatifs, nous conduisant ainsi vers une production plus durable; le tout dans un environnement mouvant sur le plan économique, mais aussi sur le plan environnemental, en particulier en raison du changement climatique. Cette tâche est doublement ardue. D'une part, parce que ces exigences doivent être traitées simultanément... et qu'à l'heure actuelle, on ne sait pas forcément le faire sur le plan technique. C'est tout l'enjeu de l'organisation et de la programmation de la recherche agronomique à l'échelle internationale que de tenter d'y parvenir à brève échéance. D'autre part, parce qu'il n'existe pas de consensus sur la hiérarchie entre ces objectifs. Le «cahier des charges de l'agriculture» peut être défini à l'échelle planétaire, mais chaque acteur ou groupe d'acteurs en a sa propre représentation à l'échelle locale. Par ailleurs, les organisations supranationales existantes comme l'ONU ou sa branche agricole, la FAO, n'ont pas les moyens d'orienter les agricultures du monde. Les manières de produire actuelles sont alors le triple fruit des histoires agricoles, des représentations des différents acteurs de ce que doit être l'agriculture et des moyens dont ils disposent pour les mettre en oeuvre. Comme l'a montré le chapitre 1, parler des agricultures du «Nord», comme de celles du «Sud», comme d'entités homogènes est réducteur. Il existe d'énormes différences dans les manières de produire du blé aux États-Unis, au Canada et en Europe; la riziculture chinoise est très différente de celle, elle-même diverse, des Philippines; les agricultures sud-américaines sont déjà en voie d'intensification très rapide, alors que les agricultures africaines ont encore devant elles de grandes marges d'intensification, le recours aux biotechnologies est de plus en plus massif dans les Amériques et en Chine, timide en Afrique et quasi absent en Europe, etc. Pour comprendre la diversité des manières de produire, il est néanmoins aisé et encore légitime de repartir d'une dichotomie Nord/Sud.(Résumé d'auteur)

Mots-clés : changement climatique; intensification; impact sur l'environnement; système de culture; pays en développement; pays développé; produit agricole; agriculture; monde; service environnemental; système de production agricole

Thématique : Agriculture - Considérations générales; Economie et politique agricoles; Economie et politique du développement; Conservation de la nature et ressources foncières

Chapitre d'ouvrage