Publications des agents du Cirad

Cirad

Erreurs induites par l'utilisation d'un capteur de grande taille : exemple d'un ceptomère pour calculer un coefficient d'extinction à partir de la mesure des rayonnements transmis sous une culture

Tournebize O., Cornet D., Bonhomme R.. 2010. Cahier des Techniques de l'INRA, 71 : p. 57-63.

L'estimation des rayonnements solaires interceptés par une culture est une donnée devenue courante en agronomie pour évaluer sa production. Cette estimation est le plus souvent faite à partir de la seule mesure de l'indice foliaire LAI et l'utilisation d'un coefficient d'extinction des rayonnements K. Ce coefficient K est souvent évalué à partir de mesures ponctuelles de l'indice foliaire et de la fraction des rayonnements solaires transmis sous une culture TR, en utilisant la formule : K = - (LN(TR)) / LAI. Il est montré que cette évaluation, à partir d'une formule non linéaire, doit être faite avec précaution. Les écarts introduits dans l'estimation du coefficient d'extinction sont plus grands si les variations de LAI sont marquées sur la surface de mesure des TR. Un capteur de rayonnement transmis de grande taille donne un TR moyen qui englobe le plus souvent des zones hétérogènes, ce qui va donc conduire à des valeurs de K trop faibles. Dans une culture peu homogène il faut donc estimer K à partir de mesures ponctuelles des rayonnements transmis en ne calculant pas le logarithme d'une moyenne des TR mais au contraire une moyenne des logarithmes de TR. (Résumé d'auteur)

Thématique : Physiologie et biochimie végétales; Méthodes de relevé; Méthodes mathématiques et statistiques

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :