Publications des agents du Cirad

Cirad

Cómo la valorización del patrimonio agrícola local puede participar dentro del ordenamiento territorial en un contexto de globalización?

Delatorre J., Vidal A., Bazile D., Arar M., Chia E., Hocdé H., Delfino I., Sanchez M., Negrete Sepulveda J.. 2010. Anales de la Sociedad Chilena de Ciencias Geográficas : p. 269-275.

La présente recherche s'intéresse à un territoire unique, l'altiplano chilien, dans sa relation entre l'espace et ses habitants. Ce lieu particulier rassemble des conditions géomorphologiques, de climat et d'altitude qui en font un des lieux de vie des plus extrêmes de la Terre pour les groupes humains qui l'habitent. En conséquence, aujourd'hui, le peuple aymara de Colchane est confronté à une problématique de migration qui génère une perte d'identité. La valorisation du patrimoine culturel de cette ethnie demeure au centre de cette étude afin d'analyser le lien entre pratiques culturelles et agricoles en lien avec le quinoa, principale espèce cultivée de l'altiplano. Cette culture endémique d'Amérique latine est considérée comme une pseudo-céréale et est cultivée depuis des siècles. Sur la base d'enquêtes et d'observations de terrain, nous cherchons à établir le lien entre le maintien d'une diversité de variétés locales de quinoa et les pratiques ancestrales du calendrier culturel aymara. La participation de tous les acteurs locaux apparaît alors nécessaire pour proposer un développement endogène intégré qui participerait à l'aménagement du territoire avec comme pilier économique le quinoa. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : population rurale; connaissance indigène; patrimoine culturel; développement agricole; développement régional; développement rural; aménagement du territoire; chenopodium quinoa; chili; développement territorial

Thématique : Population rurale; Sociologie rurale et sécurité sociale; Economie et politique du développement; Culture des plantes

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :