Publications des agents du Cirad

Cirad

Protection intégrée contre les nématodes du bananier : enseignements tirés de l'étude de cas des Antilles françaises

Risède J.M., Chabrier C., Dorel M., Dambas T., Achard R., Quénéhervé P.. 2010. s.l. : ENDURE, 8 p.. (Etude de cas sur la banane - Guide : From science to field, 4).

Les nématodes parasites des plantes sont de minuscules vers qui vivent principalement dans le sol et les racines. Dans les cultures de bananiers, les espèces provoquant le plus de ravages passent la plus grande partie de leur cycle biologique dans les tissus racinaires et dans ceux du rhizome des bananiers. La prolifération de ces nématodes perturbe l'alimentation en eau et en nutriments, retarde la croissance et cause la verse des plants de bananiers parasités. Jusqu'à présent, la plupart des méthodes conventionnelles pour lutter contre les nématodes du bananier reposaient sur l'utilisation de nématicides chimiques. La plupart de ces produits ont progressivement été interdits en Europe. Ce guide passe en revue les principales étapes pour une gestion intégrée et alternative des nématodes parasites des bananiers aux Antilles. Cette démarche intègre i) des mesures d'assainissement du sol vis-à-vis des nématodes foreurs Radopholus similis telles que la mise en jachère améliorée, la création de fossés d'isolation hydrique permettant d'évacuer les eaux contaminées pour protéger les jachères et les parcelles assainies d'un risque de recontamination, ainsi que l'utilisation de culture de plantes non-hôtes incluant des cultures de rente, des graminées fourragères et des légumineuses. ii) un diagnostic de la qualité d'assainissement du sol vis-à-vis des nématodes avant la plantation de nouvelles cultures de bananiers. iii) l'utilisation de matériel de plantation sain, principalement des plants issus de culture in-vitro. iv) l'utilisation de variétés tolérantes aux nématodes et, à moyen terme, celles de variétés résistantes aux nématodes. v) une intégration plus poussée de ces stratégies et la réintroduction d'une plus grande biodiversité pour favoriser un contrôle durable de ces nématodes. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : musa; nématode des plantes; lutte intégrée; antilles françaises

Documents associés

Document technique

Agents Cirad, auteurs de cette publication :