Publications des agents du Cirad

Cirad

Lutte biologique classique et insectes phytophages : Où en est la recherche? Quels en sont les enjeux et dans quel contexte? Quelle évolution future?

Borowiec N., Fleisch A., Kreiter P., Tabone E., Malausa T., Fauvergue X., Quilici S., Ris N., Malausa J.C.. 2011. Phytoma-La Défense des Végétaux (647) : p. 16-20.

L'accroissement des échanges internationaux de marchandises (végétaux, denrées et autre matériel végétal) contribue actuellement à une augmentation sans précédent des introductions accidentelles d'insectes phytophages exotiques en France. L'établissement et la multiplication de certains de ces ravageurs exotiques créent de nouvelles menaces pour les productions végétales (agriculture, sylviculture, etc.). La lutte biologique classique (ou lutte biologique par acclimatation) qui consiste à introduire de façon pérenne un ennemi naturel (ou auxiliaire) exotique en général issu de l'aire d'origine du ravageur, est une méthode qui a démontré son efficacité depuis plusieurs décennies. Après avoir dressé un état des lieux des introductions récentes ou en cours d'auxiliaires exotiques contre des insectes phytophages en France (métropole et DOM), nous mettons en évidence comment des questionnements récents liés à des considérations écologiques ou économiques vont probablement faire évoluer prochainement les procédures d'évaluation d'auxiliaires exotiques. Ces évolutions devront toutefois être réalisées de façon judicieuse afin de ne pas nuire au développement de nouvelles solutions de lutte biologique classique. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : insecta; agent de lutte biologique; plante de culture; lutte biologique; ravageur des plantes; lutte anti-insecte; réunion; france; guadeloupe; guyane française; dom tom

Thématique : Ravageurs des plantes

Documents associés

Article de revue