Publications des agents du Cirad

Cirad

Caractéristiques des communautés des mouches des légumes sur maïs dans les agrosystèmes à base de cucurbitacées de plein champ

Deguine J.P., Ajaguin Soleyen C., Atiama M., Atiama-Nurbel T., Chiroleu F., Bonnet E., Douraguia Quessary E., Moutoussamy M.L., Petite A., Tenailleau M., Quilici S.. 2011. In : Deguine Jean-Philippe (ed.). GAMOUR Gestion agroécologique des mouches des légumes à la Réunion. Actes du séminaire final : restitution, bilan et perspectives, Saint-Pierre, 21-24 nov. 2011. Saint-Denis : Projet ePRPV, p. 103-105. Séminaire final du projet GAMOUR, 2011-11-21/2011-11-24, Saint-Pierre (Réunion).

Afin de mieux contrôler les mouches des fruits (Diptera : Tephritidae) attaquant les cucurbitacées à La Réunion, nous avons étudié certaines caractéristiques des communautés présentes sur les bordures de maïs, comme les fluctuations saisonnières des populations, l'abondance relative des différentes espèces et leur sex-ratio. L'étude a été menée sur trois ans au cours de l'été austral, là où les populations de mouches des cucurbitacées présentent un maximum d'abondance, et dans une gamme d'altitude correspondant aux principales zones de culture de cucurbitacées à La Réunion (de 750 à 1150 m). Nous avons enregistré les adultes vivants, présents sur plants de maïs, à l'intérieur ou autour des champs de cucurbitacées. Cette étude confirme l'attractivité du maïs pour les trois espèces, Bactrocera cucurbitae, Dacus ciliatus et Dacus demmerezi, retrouvées en densités importantes pour les différentes situations étudiées. Les résultats ont montré une grande variabilité de la fluctuation saisonnière des populations en fonction des conditions locales. L'abondance relative de B. cucurbitae est faible (<18%) pour les sites de plus haute altitude (au-dessus de 1000 md'altitude), dans lesquels D. demmerezi est l'espèce la plus répandue (> 56%). Dacus ciliatus montre une abondance relative variable selon les situations ; c'est l'espèce majoritaire en culture de citrouille. Le sex-ratio est également très variable d'une espèce à l'autre et d'une situation à l'autre.

Mots-clés : tephritidae; cucurbitaceae; agroécosystème; zea mays; bactrocera cucurbitae; dacus; réunion; france; dacus ciliatus; dacus demmerezi

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :