Publications des agents du Cirad

Cirad

La Mauritanie et la mer : et si le pétrole aidait à mieux gérer l'insécurité écologique ?

Magrin G., Van Vliet G., Van Dessel B., Chabason L.. 2011. Natures Sciences Sociétés, 19 (3) : p. 245-255. DIVERSITAS Open Science Conference. 2, 2009-10-13/2009-10-16, Cap Town (Afrique du Sud).

DOI: 10.1051/nss/2011147

Les sociétés qui occupent l'espace de la Mauritanie actuelle ont longtemps tourné le dos à la mer, jusqu'à ce que l'indépendance puis les sécheresses incitent l'État et d'autres acteurs nationaux (commerçants, anciens éleveurs) à s'intéresser aux richesses océanes. En mer comme sur terre, le rapport aux ressources du territoire semble alors celui d'un État rentier, préoccupé de contrôle des flux plus que de gestion. Autour des enjeux de conservation et de pêche, cependant, l'État mauritanien a progressivement renforcé ses capacités. La récente exploitation pétrolière offshore, au-delà de ses enjeux spécifiques, a souligné l'importance d'améliorer la gouvernance maritime d'ensemble, qui inclut les relations entre conservation, pêche, transport et activités pétrolières et gazières. Elle pose en des termes nouveaux la question de l'appropriation et de la gestion de l'espace et de ses ressources par un État dépendant, dont le territoire suscite l'intérêt de nombreux acteurs internationaux.

Mots-clés : industrie minière; pétrole; gaz naturel; ressource marine; dégradation de l'environnement; gestion des ressources naturelles; intervention de l'état; mauritanie

Documents associés

Article (b-revue à comité de lecture)

Agents Cirad, auteurs de cette publication :