Publications des agents du Cirad

Cirad

Impact des infrastructures routières dans la structuration et le fonctionnement des espaces marchands au Nord-Cameroun

Fofiri Nzossié E.J., Temple L., Ndamè J.P.. 2011. In : 5èmes Journées de recherches en sciences sociales SFER-INRA-CIRAD. Paris : SFER, 18 p.. Journées de recherches en sciences sociales. 5, 2011-12-08/2011-12-09, Dijon (France).

Le Nord-Cameroun couvre le 1/3 du territoire national. C'est un espace précaire aux plans écologique et socioéconomique par sa localisation dans la zone soudano-sahélienne et son éloignement de la côte camerounaise (plus de 1 000 km). Son économie essentiellement agricole connaît d'importantes mutations qui mettent le secteur vivrier au centre des stratégies paysannes parfois au détriment du coton, principale source de revenus des populations rurales. L'urbanisation corrélée à l'intensification de la demande transfrontalière créée une demande marchande croissante pour le vivrier (maïs, arachide, niébé, riz, oignon) qui oriente les stratégies de diversification des agricultures familiales dominantes. L'augmentation significative des superficies et de la production régionales au cours des 10 dernières années, transforme progressivement le Nord-Cameroun en une plaque tournante du commerce des céréales, des légumes et des légumineuses en Afrique centrale. Cette sollicitation est susceptible de créer des conditions favorables à l'innovation dans les systèmes de production et de contribuer à l'amélioration des revenus des producteurs. Les résultats d'une étude sur la mise en marché de la production régionale mettent cependant en évidence le rôle structurant des infrastructures routières dans la géographie des marchés du Nord-Cameroun. Le bitumage récent de certains axes routiers a désenclavé des points d'échanges par le passé peu attractifs, bien que situés dans d'importants bassins de production. Et le fait que nombre de marchés de production deviennent progressivement des marchés de regroupement (ou de pré-stockage spéculatif), traduit ici l'impact positif que le développement des infrastructures routières peut avoir sur la structuration des espaces marchands et le développement des filières vivrières régionales. La méthodologie mobilise un référentiel théorique de géographie économique pour analyser comment se structurent les échanges vivriers régionaux. Un premier diagnostic a porté sur le fonctionnement des marchés ruraux du Nord-Cameroun et un deuxième sur les stratégies des acteurs du commerce vivrier.

Mots-clés : route; circuit de commercialisation; produit alimentaire; marché; cameroun; cameroun nord

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :