Publications des agents du Cirad

Cirad

Du nomadisme à la sédentarisation : l'élevage d'Afrique de l'Ouest et du Centre en quête d'innovation et de durabilité

Dongmo A.L., Djamen Nana P., Vall E., Mian Oudanang K., Coulibaly D., Lossouarn J.. 2012. Revue d'Ethnoécologie (1) : p. 147-161.

De l'ouest au centre de l'Afrique soudano-sahélienne, l'intensification et la modernisation des systèmes de production promues par les services de l'élevage et de l'environnement n'ont pas immédiatement séduit les pasteurs. Les changements majeurs ne sont intervenus dans le pastoralisme qu'à partir des années 1970-1980, poussés d'abord par les grandes sécheresses qui ont décimé les cheptels et ensuite par l'afflux d'agriculteurs migrants sur des territoires à vocation pastorale. Des études emboîtées sur les systèmes pastoraux menées dans le cadre de quatre thèses de doctorat en cours à AgroParisTech et de deux projets : ARDESAC (Appui à la recherche régionale pour le développement des savanes d'Afrique centrale) et DURAS (Développement durable dans les systèmes de recherche agricole du Sud), exécutés au Cameroun, au Tchad, au Mali et au Burkina Faso, relèvent que les pasteurs nomades se sont progressivement sédentarisés afin, sinon de posséder des territoires de vie et d'activités, du moins d'en sécuriser l'accès. Ils ont adopté une agriculture céréalière valorisant la fumure animale, la main d'oeuvre salariée et les herbicides, ce qui leur permet de diversifier les revenus et de suppléer à la décapitalisation du bétail souvent vécue comme un drame. Par contre, leurs systèmes d'élevage semblent toujours réduits à une posture de résistance face à l'amenuisement des ressources pastorales. Plus préoccupés par la pérennité de leur cheptel, les éleveurs, excepté ceux de la zone périurbaine, n'innovent pas encore spontanément pour saisir l'opportunité du marché de la viande et du lait en forte expansion. Les enjeux et les perspectives de la transformation du pastoralisme sont donc d'ordres écologique, économique et social, avec des particularités observées tant en Afrique de l'Ouest où la filière élevage est plus ancienne, mieux structurée et plus innovante, qu'en Afrique centrale où ces processus sont en voie d'émergence. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : pastoralisme; nomadisme; système agropastoral; intensification; développement durable; colonisation rurale; Élevage; tchad; mali; burkina faso; cameroun; afrique occidentale; afrique centrale; sédentarisation; relation agriculture-élevage

Thématique : Elevage - Considérations générales; Systèmes et modes de culture; Economie et politique du développement

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :