Publications des agents du Cirad

Cirad

L'utilisation des méthodes unilistes de capture-récapture en surveillance de maladies animales : application aux données françaises de tremblante classique

Vergne T., Grosbois V., Cazeau G., Calavas D., Durand B., Dufour B.. 2010. Epidémiologie et Santé Animale (58) : p. 161-173.

Initialement développées en écologie afin d'estimer la taille de populations sauvages, les méthodes de capture-recapture ont été appliquées en épidémiologie humaine afin d'estimer le nombre d'individus affectés par une maladie donnée et non détectés par les systèmes de surveillance. Ce n'est qu'en 2005 que les premières applications en épidémiologie vétérinaire sont apparues. Parmi ces méthodes de capture-recapture, les modèles unilistes, aussi appelés modèles tronqués, sont ceux d'application la plus récente. Cet article a pour objectif de présenter ces modèles unilistes, et de les appliquer aux données françaises de surveillance de la tremblante ovine classique en 2006 et 2007 afin d'estimer, pour chaque année, le nombre d'élevages ovins qui, bien qu'infectés par l'agent de la tremblante, ne sont pas détectés par le dispositif de surveillance. L'accent est mis principalement sur l'importance du choix des données destinées aux analyses. Dans l'état actuel des connaissances et du fait des caractères rare et peu contagieux de la maladie, il s'avère que ces méthodes ne semblent pas encore entièrement adaptées à la tremblante. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : capture animale; maladie des animaux; contrôle de maladies; Épidémiologie; surveillance épidémiologique; modèle de simulation; ovin; tremblante; france

Thématique : Maladies des animaux; Méthodes mathématiques et statistiques; Méthodes de relevé

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :