Publications des agents du Cirad

Cirad

Intégration agriculture-élevage et intensification écologique dans les systèmes agrosylvopastoraux de l'Ouest du Burkina Faso, province du Tuy

Vall E., Koutou M., Blanchard M., Coulibaly K., Diallo M.A., Andrieu N.. 2012. In : Vall Eric (ed.), Andrieu Nadine (ed.), Chia Eduardo (ed.), Nacro Hassan Bismarck (ed.). Partenariat, modélisation, expérimentations : quelles leçons pour la conception de l'innovation et l'intensification écologique ? : actes du séminaire Asap, Bobo Dioulasso, Burkina Faso, 15 - 17 novembre 2011. Bobo-Dioulasso : ASAP, 13 p.. Séminaire Partenariat, modélisation, expérimentations : quelles leçons pour la conception de l'innovation et l'intensification écologique ?, 2011-11-15/2011-11-17, Bobo-Dioulasso (Burkina Faso).

Aujourd'hui, l'Afrique de l'Ouest doit concevoir une agriculture plus productive et plus durable face aux baisses de la fertilité des sols, de la productivité des cultures, de la productivité des troupeaux, étant donné la raréfaction des terres et l'augmentation du prix des facteurs de production. L'intensification écologique, c'est-à-dire l'augmentation de la productivité, en s'appuyant et en maintenant les fonctionnalités des écosystèmes représente un idéal à atteindre. Dans l'Ouest du Burkina Faso, une telle intensification parait possible moyennant le renforcement des interactions entre l'agriculture et l'élevage. Mais elle demeure problématique pour les producteurs et les stratégies réellement mises en oeuvre restent méconnues. Le but de l'article est double : i) identifier les stratégies dominantes et la contribution de l'intégration agriculture-élevage à l'intensification ; ii) évaluer la contribution de l'intégration agriculture-élevage à l'intensification écologique. Pour réaliser ce travail, nous avons mené une enquête sur un échantillon raisonné d'1% des exploitations (n=350) du Tuy réparties dans 7 villages. L'enquête visait à caractériser la structure et le fonctionnement annuel de l'exploitation sur un cycle de production (2007/2008). Les données ont été analysées par une analyse multivariée (ACP) suivie d'une classification (CAH) et d'une analyse de variance (Anova). Nous avons mis en évidence 7 types d'exploitations : 3 types d'agriculteurs (5 à 13 ha, 3 à 9 bovins), 2 types d'éleveurs (4 à 5 ha, 37 à 91 bovins) et 2 types d'agro-éleveurs (23 à 36 ha, 25 à 27 bovins). L'association de l'agriculture et de l'élevage permet de diversifier les activités et de réduire les risques. L'intensification par l'intégration de l'agriculture-élevage est une stratégie plus marquée chez les agriculteurs. Les agro-éleveurs intensifient par le capital, la main d'oeuvre et les intrants. Quand aux éleveurs leur système demeure surtout extensif. Parmi les agriculteurs, plus l'intégration agriculture-élevage est poussée plus les performances économiques sont élevées, alors que les niveaux de consommations d'intrants et de capitalisation restent stationnaires. L'intégration agriculture-élevage contribue à améliorer leur performance économique, à réduire leur exposition à des risques comme l'insécurité alimentaire, et entretenir de la fertilité des sols. Elle contribue, certes encore modestement, à l'intensification écologique en augmentant les concentrations en fertilisants organiques par unité de surface et l'usage de résidus de culture fourragers par tête de bétail, mais cette contribution tend à augmenter d'année en année.

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :