Publications des agents du Cirad

Cirad

Influence de la conduite de la bananeraie et du paillage sur l'érosion en Martinique sur sols brun-rouille à halloysite

Achard R., Hubert A.. 2012. In : Roose Eric (ed.), Duchaufour Hervé (ed.), De Noni Georges (ed.). Lutte antiérosive : réhabilitation des sols tropicaux et protection contre les pluies exceptionnelles. Marseille : IRD [Marseille], 1 Cd-Rom. (Colloques et séminaires).

En Martinique, le niveau d'érosion est considéré comme modéré en bananeraie établie semi-pérenne ; par contre, une forte érosion a été constatée sur des systèmes de culture intensifs régulièrement renouvelés. Une étude a été réalisée sur un dispositif de cases d'érosion, où sont comparés le ruissellement et l'érosion sur un système de bananeraie intensif conduit en double ligne dans le sens de la pente par rapport à un système de type semi-pérenne, planté en quinconce. Durant une première période, le paillis des résidus de culture a été concentré dans les interrangs pour neutraliser les différences de gestion de paillis entre ces systèmes : dans ce cas l'érosion observée est élevée, supérieure au témoin sur sol nu. Sur la parcelle de bananeraie semi-pérenne, l'érosion est bien moindre que sur le témoin. Dans un deuxième temps, on a dispersé le paillis sur toute la surface et observé une forte baisse de l'érosion, même sur la parcelle intensive. Ces observations confirment que l'érosion en bananeraie dépend de l'organisation spatiale de la parcelle, mais surtout de la gestion des résidus de culture à la surface du sol. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : lutte antiérosion; conduite de la culture; pratique culturale; Épandage en bande; paillage; résidu de récolte; Érosion; sol tropical; musa; martinique

Thématique : Systèmes et modes de culture; Erosion, conservation et récupération des sols

Documents associés

Chapitre d'ouvrage

Agents Cirad, auteurs de cette publication :