Publications des agents du Cirad

Cirad

Utilisation de la télédétection et de données socio-économiques et écologiques pour comprendre l'impact des dynamiques de l'occupation des sols à Pacajà (Brésil)

Oszwald J., Arnauld de Sartre X., Decaëns T., Gond V., Grimaldi M., Lefebvre A., De Araujo Fretas R.L., Lindoso de Souza S., Marichal R., Veiga I., Velasquez E., Lavelle P.. 2012. Revue Française de Photogrammétrie et de Télédétection (198-199) : p. 8-24.

Le Pará est aujourd'hui, dans le Bassin amazonien, l'une des régions où les taux de déboisements sont parmi les plus intenses. Le front de déforestation se développe notamment le long de la route dite " Transamazonienne " à partir de pistes secondaires perpendiculaires, phénomène identifié depuis plus de 20 ans sous le terme de " front de déforestation en arête de poisson ". Le site étudié est une zone de colonisation spontanée qui est située à 60 km environ de Pacajá, sur le traverssão sud du kilomètre 338 de la Transamazonienne. Cette région connaît depuis les années 1970 des dynamiques de déboisements très importantes suite à l'arrivée de nombreux colons qui se destinent principalement à l'agriculture. Ces dynamiques se sont fortement accélérées dans les années 1990 et 2000. Afin de quantifier et de suivre l'évolution des dynamiques agricoles dans la zone d'étude, nous avons utilisé des images TM de Landsat de 1990 à 2007. Les dynamiques paysagères documentées, nous nous sommes intéressés à 50 exploitations agricoles qui ont été visitées lors des campagnes de terrain (2006-2008). Afin de renseigner la dynamique de ce front de déforestation, nous avons cherché à caractériser les différents facteurs d'évolution communs à chacune des parcelles. Pour ce faire, nous avons utilisé différentes méthodes statistiques factorielles comme les ACP interclasses ou les STATIS. Ce travail a permis de faire ressortir des groupes d'exploitations agricoles qui connaissent les mêmes types d'évolutions temporelles de l'occupation des sols. Ces groupes sont alors confrontés avec les principales caractéristiques socio-économiques des exploitants agricoles afin de rechercher des facteurs associés aux dynamiques de l'occupation des sols. Ces différents facteurs identifiés, nous mettons en évidence l'impact des dynamiques paysagères sur les richesses spécifiques, que l'on peut définir comme une mesure de la biodiversité, à l'intérieur d'un échantillon de neuf exploitations. Plus généralement, ces différents facteurs vont également participer à l'évaluation de certains Services Ecosystémiques (SE). Ce travail a été effectué dans le cadre de l'agence nationale de la recherche, programmes Agriculture et développement durable - 2006 (projet intitulé : Services écosystémiques des paysages agrosylvopastoraux Amazoniens : Analyse des déterminants socio-économiques et simulation de scénarios) et Biodiversité - 2006 (Biodiversité des paysages Amazoniens. Déterminants socio-économiques et production de biens et services écosystémiques). Ces projets, coordonnés par Patrick Lavelle ont permis le travail commun d'équipes brésiliennes et françaises. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : landsat; agroforesterie; service; méthode statistique; environnement socioéconomique; biodiversité; paysage; Évaluation de l'impact; enquête sur exploitations agricoles; exploitation agricole; télédétection; déboisement; utilisation des terres; amazonie; para; déforestation; service environnemental; front pionnier

Thématique : Conservation de la nature et ressources foncières; Méthodes de relevé; Foresterie - Considérations générales

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :