Publications des agents du Cirad

Cirad

Elaboration d'indicateurs d'éco-efficience de ferme sur des fronts pionniers Amazoniens à partir d'imagerie satellitaire à moyenne résolution

Gond V., Decaëns T., Arnauld de Sartre X., Grimaldi M., Veiga I., De Souza S., Lavelle P.. 2012. In : 4th International Conference on Space Applications. Toulouse space show 12, Toulouse, France, 25-28 June 2012. s.l. : s.n., 4 p..

Beaucoup d'études scientifiques ont été consacrées à la connaissance et à la conservation de la forêt amazonienne depuis plusieurs décennies. En revanche peu d'efforts ont été dédiés à l'optimisation économique, sociale et environnementale de l'utilisation des espaces déforestés (les fronts pionniers). Dans le projet de recherche ANR-AMAZ (Services eco-systèmiques des paysages agrosylvopastoraux amazoniens: Analyse des déterminants socio-économiques et simulation de scénarios, 2006-2010) nous avons réalisé un diagnostique multidisciplinaire sur 51 fermes de six régions d'Amazonie (au Brésil et en Colombie) colonisées depuis 15 à 60 ans. Les principaux résultats montrent qu'en fonction de l'intensité de l'utilisation des terres (nature et structure des paysages), l'efficacité de la production (revenu par hectare et par ferme) augmente sensiblement, mais qu'en revanche les indicateurs de biodiversité diminuent, alors que les services du sol (stockage de carbone, réserve en eau, nutriments) ont des réponses contrastées. Un indicateur d'éco-efficience ou d'éco-efficacité qui combine les indicateurs de bien-être social (Sb), d'efficacité économique (Ef), de biodiversité (Bd) et de services éco-systémiques (Es) montre un déclin certain lors du dépassement d'une valeur seuil de l'intensité d'utilisation des terres. Il est alors clairement mis en évidence que les systèmes de production basés sur l'agroforesterie ont une meilleure productivité que les systèmes d'élevage extensifs et surtout un meilleur indice d'éco-efficacité général comprenant un meilleur bien-être social, une plus grande efficacité économique, une plus forte biodiversité et de meilleurs services éco-systémiques liés au sol (stockage de carbone par exemple).

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :