Publications des agents du Cirad

Cirad

Espèces lianescentes à fruits comestibles du Togo

Atato A., Wala K., Dourma M., Bellefontaine R., Woegan Y.A., Batawila K., Akpagana K.. 2012. Fruits, 67 (5) : p. 353-368.

En Afrique de l'Ouest, plusieurs études ont révélé la richesse numérique des espèces composant les zones de forêts et savanes ainsi que la diversité de leurs utilisations. Parmi les espèces utilitaires, les lianes occupent une place importante car leurs fruits sont très prisés dans l'alimentation, la pharmacopée et l'artisanat ; elles sont de plus une source de revenus non négligeables pour les populations locales. Au Togo, les informations relatives aux lianes restent fragmentaires ; il nous est donc apparu urgent de recenser celles entrant dans l'alimentation humaine afin de proposer des mesures de conservation et de valorisation en leur faveur. Matériel et méthodes. Des enquêtes ethnobotaniques ont été réalisées sur un échantillon de 433 personnes dans 60 localités mono-ethniques regroupant 28 ethnies, dans quatre zones écologiques du Togo. Des interviews semistructurées ont été effectuées pour la collecte d'informations. Les questions ont porté sur le nom vernaculaire des espèces fruitières, le moment d'apparition des fleurs et des fruits, ainsi que sur les autres utilisations des fruits. Ces enquêtes ethnobotaniques ont été complétées par des observations sur le terrain qui ont permis la réalisation de 215 relevés floristiques. Résultats. Au total, dix-sept espèces de lianes à fruits comestibles appartenant à 15 genres et 13 familles (dont essentiellement des Apocynaceae et des Rubiaceae) ont été recensées. Ces espèces produisent pour la plupart des fruits charnus (baies et drupes). Ils sont principalement consommés crus sur les lieux de cueillette, commercialisés sur les marchés locaux, ou utilisés à des fins condimentaires. Ils représentent une ressource alimentaire importante et fournissent un complément appréciable de revenus. Conclusion. Du fait de leur potentiel alimentaire et économique, la plupart des espèces lianescentes à fruits comestibles mériteraient d'être valorisées. Mais leur statut de plantes alimentaires sauvages et leur port lianescent constituent des facteurs qui handicapent leur valorisation. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : enquête; Éthnobotanique; utilisation; connaissance indigène; anatomie végétale; développement biologique; consommation alimentaire; nomenclature; fruits tropicaux; plante sauvage; plante ligneuse; plante grimpante; togo

Thématique : Taxonomie végétale et phyto-géographie; Anatomie et morphologie des plantes; Physiologie végétale : croissance et développement; Foresterie - Considérations générales

Documents associés

Article de revue